$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Records de félins

Les félins se sont adaptés au fil du temps à presque tous les milieux terrestres sur 5 des 7 continents ( Europe, Asie, Afrique, Amérique du Nord et du Sud ). On en compte aujourd'hui 37 espèces, mais de nombreuses autres ont existé par le passé. Le succès de la famille des félins est indéniable. Les différentes évolutions des membres de cette grande famille ont vu l'apparition d'une grande diversité de formes et de capacités. Voici quelques-uns des records des félins.

Les plus grands

Le plus grands des félins actuels est le tigre, et plus particulièrement la sous-espèce la plus nordique, le tigre de Sibérie. Les mâles, plus massifs que les femelles, peuvent atteindre jusqu'à 3 mètres 50 de long et dépasser 350kg, le record enregistré étant un mâle sauvage de 384 kg. Le lion n'est pas loin derrière : il peut approcher ces tailles et certains dépassent 300 kg. Le plus grand lion connu à l'état sauvage était un mâle de 3 mètres 40 de long, et c'était aussi le plus lourd, avec un poids de 315kg.

Ces chiffres impressionnent ! Toutefois, certains félins du passé étaient encore plus imposants. En taille, le record est détenu par le lion des cavernes, plus particulièrement les sous-espèces eurasienne et nord-américaines, dont certains spécimens pouvaient dépasser les 3 mètres 50 de long. En moyenne un quart plus gros que le lion actuel, le lion des cavernes pesait jusqu'à 320kg, ce qui est déjà beaucoup, mais pas autant que le plus lourd félin de tous les temps.

Ce titre est détenu par le fauve à dents de sabre Smilodon. L'espèce nord-américaine Smilodon fatalis avait déjà de quoi en imposer : il était à peine plus petit que le lion des cavernes et faisait jusqu'à 280kg. Mais c'était un chaton à côté de son cousin d'Amérique du Sud, Smilodon populator, dont le poids moyen se situait lui entre 220 et 400 kg, certains spécimens mâles pouvant atteindre, et même dépasser, 450kg, pour une taille de plus de 3 mètres de long et plus de 1 mètre 20 au garrot !

 

Les plus petits

A l'opposé de ces géants se trouvent des félins simplement minuscules ! Quand le plus grand félin de tous les temps pouvait dépasser 450 kg, le plus petit, lui, peut faire moins de 1kg ! Il s'agit du chat à pieds noirs, du Sud de l'Afrique, qui pèse de 800g à 2kg, pour un poids moyen de 1,6, les femelles étant plus petites. Quant à la taille, il mesure de 46 à 70 cm de long. Il est quasiment ex aequo avec le chat rubigineux, d'Inde et su Sri Lanka, tout aussi léger avec ses 900g à 2kg, mais légèrement plus grand, faisant de 50 à 80 cm de long. 

 

Les plus longs crocs

Les canines le splus longues de la famille des félins à l'heure actuelle sont, proportionnellement à la taille de l'animal, celles de la panthère nébuleuse. Ses crocs mesurent en moyenne 5cm, soit autant que ceux d'un tigre de taille moyenne, sachant que la panthère nébuleuse est 4 à 5 fois plus petite ! Les plus gros tigres ont des crocs de 7cm. Toutefois, 7cm de crocs sur un tigre de 300kg, c'est certes impressionnant, mais pas aussi frappant que des canines de 5cm sur une panthère nébuleuse de seulement 20kg !

Les crocs de la panthère nébuleuse sont malgré tout vraiment petits comparés aux plus longs jamais détenus par un félin. Le plus gros félin de tous les temps, Smilodon populator, était également celui qui avait les plus longues canines. Ces dents de sabre mesuraient, chez les plus grands individus, jusqu'à 28cm ! Comme pour le plus petit Smilodon fatalis, dont les crocs atteignaient 20cm, leurs dents dépassaient tellement de la gueule qu'ils devaient ouvrir celle-ci très grand, l'angle maximale d'ouverture de la mâchoire étant de 120 degrés. Avec de telles armes, ils méritent bien leur nom de Smilodon, qui signifie en grec ancien " dent-couteau " ou " dent-poignard ". 

 

Les plus rapides

Les félins sont tous capables d'accélérations fulgurantes. Ils sont toutefois peu endurants, et ne courent à leur vitesse maximale que sur quelques centaines de mètres, généralement pas plus de 300 à 500 mètres. Même l'humble chat domestique a déjà une vitesse de pointe de 55 km/h ! Les grands félins atteignent jusqu'à 80km/h. Mais le plus rapide de tous reste le guépard, dont le corps tout entier est taillé pour la course. Si en moyenne une course entre 75 et 90 km/h sur environ 500 mètres lui suffit pour attrapper sa proie, chez les guépards sauvages équipés de colliers spéciaux pour les chronométrer, le guépard le plus rapide dont la vitesse a pu être mesurée est une femelle qui a atteint 112 km/h, grâce à des enjambées couvrant 6 à 8 mètres de distance ! Mais le plus impressionnant chez le guépard n'est pas juste sa vitesse, c'est surtout sa capacité d'accélération : en seulement 2 secondes, il atteint déjà 70km/h ! 

 

 

Les plus grands bonds

Avec leurs pattes arrière musclées, les félins présentent une bonne prédisposition aux accélérations fulgurantes, mais aussi au saut. La championne toutes catégorie est ici la panthère des neiges, capables, sans aucun élan, de bonds de 10 mètres en hauteur et de 15 mètres en longueur ! Il lui faut bien ça pour évoluer dans son milieu de montagnes, où les précipices à franchir ne sont pas rares. Le puma n'est pas en reste, avec des bonds de 7 mètres en longueur et 12 mètres en longueur. Il est celui de tous les félins qui a les pattes arrière les plus longues par rapport aux pattes avant, et la puissance du saut est telle chez le puma que si son attaque rate, prédateur et proie peuve se retrouver fracassés contre les rochers ! Le tigre est également capable de bondir 10 mètres de longueur sans élan. 

Certains petits félins sont eux aussi d'excellents sauteurs. Les champions dans cette catégorie sont le caracal et le serval. Leur technique de chasse est en effet basée sur le bond. Le caracal, habile tueur d'oiseaux, saute jusqu'à 2 mètres en hauteur et peut en faucher plusieurs d'un seul coup de patte ! Encore plus doué, le serval fait des bonds de 3 mètres, soit presque 3 fois sa taille ! 

Les plus longs pinceaux de poils et favoris

Un certain nombre de félins possèdent des pinceaux de poils aux oreilles, qui accentuent les expressions faciales et aident à l'audition. Certains chats domestiques en possèdent, la sous-espèce asiatique de chat sauvage, le chat orné, également, ainsi que le chat des marais. Mais ces pinceaux sont surtout une caractéristique des lynx. Toutefois, le félin détenteur des plus longs pinceaux de poils aux oreilles n'est pas un lynx : il s'agit du caracal. Ses pinceaux sont parfois si longs qu'ils retombent de chaque côté de sa tête ! Ils peuvent atteindre 10 cm.

Mais le caracal n'a pas les favoris qui sont une autre caractéristique des lynx. Ces longs poils de chaque côté de la tête ont pour fonction de faire paraître l'animal plus large, et comme les pinceaux aident à l'audition. Les 4 espèces de lynx et le tigre en possèdent. Les plus imprressionnants sont ceux du lynx pardelle, endémique à l'Espagne et au Portugal, qui peuvent se rejoindre sous son menton. Ceux du tigre de Sumatra sont aussi souvent bien développés.

 

Les plus rares

Triste record que celui-ci ! Il est détenu par le lynx pardelle, dont on ne compte plus que 150 à 200 individus à l'état sauvage, et ce uniquement en Espagne. Catégorie sous-espèces, les plus rares sont la panthère de l'Amour, dont les effectifs descendus à moins de 30 individus dans la nature il y a quelques années sont remontés à presque 50 aujourd'hui, et la panthère d'Afrique du Nord, que l'on croyait disparue, mais dont une population relique de sans doute moins de 30 individus a été redécouverte récemment. Ce sont les cas les plus extrêmes, mais malheureusement les chiffres des effectifs de nombreux autres autres félins sont alarmants. Tous sont menacés à plus ou moins long terme, et ce par la faute de l'homme.

 

Les dernières découvertes

Depuis plusieurs années, les analyses génétiques menées sur les félins permettent de nombreuses avancées dans la connaissance de cette grande et belle famille. On peut tout d'abord confirmer la validité de la classification des félins et des sous-espèces qui ont été établies. On en découvre même, ainsi le tigre de Malaisie, sous-espèce établie en 2009. Mais les plus grandes surprises viennent du fait que certains félins, que l'on pensait juste sous-espèces, sont en réalité des espèces à part entière ! C'est de cette manière que 2 nouvelles espèces de félins ont été découvertes au 21ème siècle : la panthère nébuleuse de Bornéo en 2006, et l'oncille du Brésil en 2013.

Commentaires (2)

1. mika passion felins (site web) 05/11/2014

super bien ton texte (ecplicatif, ext)
petit truc le lion des cavernes ils ont retrouver des squelette qui pesait plus de 550 kilos
sinon c le seul pti qouake

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×