$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Le langage du corps chez les félins

Pour les félins comme pour beaucoup d'autres animaux, le langage vocale n'est pas le plus utilisé. Postures et odeurs sont davantages employés. En cas de rencontre, dans un milieu où il vaut mieux rester discret, le mieux sera souvent d'utiliser le langage du corps. Les félins sont des animaux très expressifs. En les observant bien, et enconnaissant les principaux signes, on peut aisément deviner leur humeur. Position des oreilles, de la queue, regard, sont autant de signaux à interpréter.

 

panthère africaine

 

La position de la queue révèle à elle seule beaucoup d'informations. Une queue agité est signe de nervosité, d'indécision ou de colère. Lorsque seule l'extrémité s'agit, le félin est concentré. C'est également signe d'excitation, pendant une chasse par exemple. La queue dressée, le félin salue son congénère. La queue relâchée, il est détendu. La queue entre les pattes arrière, le félin montre sa peur. Menaçant, le félin cherche à paraître le plus gros possible pour impressionner son adversaire,  il a le poil hérissé, fait le gros dos, et sa queue est repliée vers les pattes arrière.

 

chat léopard

 

Les oreilles fournissent également une foule d'indications. Relâchées, l'animal est détendu. Tendue vers l'avant, elles sont signe de curiosité, d'attention, de concentration. Agitées, les oreilles révèlent la nervosité du félin. Plaquées contre le crâne, elles révèlent peur ou colère. En effet, replier les oreilles est un moyen de les protéger en cas de bagarre. Les pinceaux de poils aux oreilles de certains félins, comme les lynx ou le caracal, renforcent ces expressions.

 

caracal

 

Les taches blanches à l'arrière des oreilles peuvent également participer à renforcer ces expression lorsque, oreilles repliées, le félin montre ces taches. Presque tous les félins possèdent ces taches blanches à l'arrière des oreilles. Chez le caracal, les oreilles sont noires, mais le contraste est tout de même présent avec le reste du pelage, fauve. Seul le jaguarondi est dépourvu de ce genre de tache à l'arrière des oreilles. L'extrémité de la queue des félins est également souvent marquée de noir ou de blanc ( à quelques exceptions près, comme le caracal, le jaguarondi et quelques autres petits félins ). Cette marque sert peut être de signal aux petits pour qu'ils ne perdent pas leur mère de vue.

 

tigres de Sumatra

 

S'il est bien une expression qu'il n'est pas à expliquer car tous comprennent, c'est lorsque le félin montre les crocs. Dans le même temps, le félin cherche à impressionner. Il crache ou gronde, hérisse le poil. Il s'agit là de signes de peur ou de colère. C'est à celui qui se montrera le plus impressionnant : une sorte de bataille des postures. Ces signaux servent à deux félins qui se confrontent de mesurer leur force respective, afin d'éviter la bagarre. Se battre leur apporterait plus d'inconvénients que d'avantages : un félin blessé aura du mal à chasser et risque la mort. Trop de combats constitueraient un risque pour la survie de l'espèce.

 

chat orné

 

Un dernier signal à ne pas négliger est le regard. Les félins ont des yeux très expressifs. Absorbé par sa chasse ou son combat, le félin a le regard fixé vers l'avant. Il s'agit là d'un signe de concentration. Un regard fixé sur un congénère est signe de défi. Cligner des yeux constitue en revanche une invitation à l'apaisement et transmet la confiance. Inquiet, le félin aura les pupilles dilatées au maximum. Les vibrisses ( moustaches ) donnent aussi des informations. Dirigées vers l'arrière, elles montrent peur et menace. Pointée vers l'avant, les vibrisses indiquent au contraire curiosité et assurance.

 

panthère nébuleuse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×