$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Les tigres noirs de Similipal

Les tigres noirs ont longtemps été une légende. On sait aujourd'hui qu'ils existent réellement. Toutefois, l'existence de tigres mélaniques, entièrement noirs, n'a pas actuellement été prouvée. Les personnes parlant de tigres entièrement noirs ont plus surement aperçu des panthères noires. Les tigres noirs sont atteints d'une autre mutation, sans doute l'abundisme ou le pseudo-mélanisme. Leurs rayures élargies peuvent aller jusqu'à se rejoindre, donnant au pelage une tonalité plus foncée.

 
 
Mais comme je le disais auparavant, les tigres noirs existent bel et bien. Il semble qu'ils ne soient présents aujourd'hui que dans la réserve de Similipal, dans l'Orissa, au Nord-Est de l'Inde. Ils appartiennent donc à la sous-espèce du tigre du Bengal ( Panthera tigris tigris ). Les premiers témoignages, nombreux, datent de 1975 et 1976. Un spécimen noir fut abattu. Une peau de tigre noir confisquée en 1992, d'origine inconnue, provient probablement de la région de Similipal, et une autre saisie dans la région en 1997.
 
 
 
Le cas le plus célèbre date de 1993. Confronté à une jeune tigresse qui le menaçait, dans un village proche de Similipal, un jeune homme l'a abattue. Il s'est avéré que cette tigresse était noire. Elle fut examinée, photographiée et filmée. Ses rayures élargies, qui se rejoignaient meme sur le ventre, la rendaient plus foncée que les tigres ordinaires. La peau a été conservée.
 
 
 
Il existe également des témoignages plus récents. Depuis quelques années, des pièges photographiques ont été installés dans la réserve de Similipal. Des tigres noirs y ont été ainsi photographiés, dont une tigresse noire et ses deux petits, également noirs, en juin 2007, et au moins 2 autres adultes en 2012 et 2013.
 
 
Des différents cas observés, on peut constater deux choses. D'abord, les tigres noirs de Similipal sont plus petits que leurs congénères de couleur normale, à l'inverse des tigres blancs qui sont eux plus grands. Cette taille amoindrie les rend sans doute plus agiles. Ensuite, la mutation de leur pelage n'est pas le mélanisme ( ils seraient alors entièrement noirs ), mais l'abundisme ou le pseudo-mélanisme.
 
 
 
Enfin, pourquoi des tigres noirs à Similipal ? Et pourquoi les témoignages sont-ils de plus en plus nombreux ? Le tigre étant un animal très discret, il est déjà difficile d'apercevoir un tigre de couleur normal, encore plus donc un mutant. La principale hypothèse concerne la consanguinité. En 1995, il n'y avait déjà plus que 97 tigres à Similipal, et ce nombre n'a fait que baisser depuis. Ils se reproduisent donc entre tigres apparentés. La consanguinité a pour effet de favoriser les mutations, et les rend aussi plus fragiles. Les tigres noirs constitueraient donc un signal d'alarme. Le nombre de tigres baissent à un point qu'ils deviennent consanguins. La diversité génétiques de la population diminue dangereusement, augmentant leur fragilité. Ce qui pourrait mener, à terme, à la disparition pure et simple des tigres de la région de Similipal.
 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site