$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Histoires de crinière

Le lion, mâle il faut le préciser, est connu pour sa crinière. Quant à la lionne, elle n'en a pas. La croissance de la crinière est liée à la production de testostérone d'un lion, ce qui explique que les femelles n'en ont pas, et que les mâles castrés non plus. D'autre part, un mâle en bonne santé aura une crinière plus fournie qu'un lion malade. Les lionnes ont donc tendance à préférer les mâles à l'imposante crinière, surtout si celle-ci est brune ou noire, signe d'un mâle dans la fleur de l'âge. La crinière aura en effet tendance à devenir plus foncée avec l'âge.

 
Toutefois, il existe des lions dépourvus de crinière. On les rencontre surtout au Sénégal et dans le Tsavo, en Tanzanie. Le premier lion blanc observé dans le Timbavati ( Afrique du Sud ) était également un mâle sans crinière. Cette absence de crinière peut être dû à l'état de santé du lion. Un lion malade ou faible aura une crinière moins fournie, voire pas du tout. Dans les populations de lions touchées par la consanguinité, on note également chez certains mâles l'absence de crinière, qui va de paire avec une baisse de la fertilité.
 
 
Le contraire se trouve aussi. Il existe des lionnes à crinière ! Certes, un certain nombre de lionnes possèdent des favoris, mais il ne s'agit pas là d'une crinière. Mais parfois des lionnes possèdent une véritble crinière. Les cas sont toutefois rares. Plusieurs lionnes à crinière ont été observées ces dernières années à Mombo, dans le delta de l'Okavango. Elles sont plus grandes que des lionnes ordinaires et arborent, comme les mâles adolescents, une courte crinière blonde à brun clair. L'hypothèse la plus probable est que l'apparition de cette crinière soit liée à l'arrêt de la production d'hormone femelle par la lionne, comme c'est le cas de Vinkel, lionne blanche du zoo de Philadelphie ( Etats-Unis ), qui suite à sa ménopause a développé une crinière.
 
Vinkel
 
Si le compagnon de Vinkel ne se soucie guère de cette crinière, d'autre n'ont pas la chance de la lionne blanche. Dans la nature, les lionnes dotées d'une crinière sont perçues par les mâles adultes comme d'autres mâles, et donc comme des riveaux. Elles se font souvent chasser de leur troupe, ou pire, tuer, par ces mâles. D'autre part, aucune n'a jamais été observée avec des lionceaux.
 
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×