$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Cryptide : le pogeyan

Dernièrement, un mystérieux félin a fait parler de lui. Rares sont ceux qui l'ont vu. Il fait partie des secrets que cachent encore les Gaths occidentaux, des montagnes indiennes nimbées de brouillard. Le fauve dont je vais vous parler ici se rencontre parfois dans les sommets des Gaths, encore largement inexplorés. On l'appelle le pogeyan, ce qui, dans la langue des autochtones, signifie " le félin qui apparaît et disparaît avec la brume ".

 

dessin du pogeyan

Sandesh Kadur est un photographe animalier indien. C'est à travers un documentaire racontant sa quête du pogeyan ( " Les montagnes de la mousson ", diffusé début 2009 ) que le monde a put découvrir ce mystérieux félin. Mais pourquoi donc cherchait-il le pogeyan ? Parce qu'il l'a rencontré. Il y'a environ 10 ans, Sandesh Kadur parcourait les prairies embrumés des sommets des Gaths lorsque son chemin croisa celui d'un étrange prédateur. Un félin, aucun doute possible. Mais comme il n'en avais encore jamais vu. Il était assez grand, longiligne, avec une longue queue, de petites oreilles arrondies et une fourrure d'un gris sombre uniforme. Le pogeyan.

 

esquisse du pogeyan

Quel est donc ce mystérieux félin ? Même les autochtones le voient rarement. Un des hommes les plus âgés de la région n'a lui-même aperçu que trois fois au cours de sa vie le farouche fauve gris. Plusieurs autres espèces de félins vivent dans la région. On trouves des chats léopards et des chats des marais, des tigres et des léopards. Le pogeyan est trop grand pour être un chat léoaprd ou un chaus, trop petit pour être un tigre. En revanche, il est de même gabarit qu'un léopard et lui ressemble, de par sa morphologie. C'est pour cela que l'hypothèse la plus souvent retenue est celle d'un léopard mutant, dont le pelage serait gris uniforme au lieu d'être fauve et tacheté. Peut être un individu pseudo-mélanique ou, plus probablement, un de ces rares " cobweb leopard " dont on a connu des spécimens en captivité.

 

" cobweb leopard " du zoo de Glasgow, années 1980

Mais le fait est qu'on est sûr de rien. Certes, il pourrait s'agir d'un léopard mutant. Mais si c'était une nouvelle espèce de félin ?

Malgré ses recherches, Sandesh Kadur et son équipe n'ont pas retrouvé le pogeyan et n'ont donc pas pu ni le photographier, ni le filmer. Aucun élément n'est là pour confirmer ou infirmer les hypothèses des scientifiques et cryptozoologues. Il n'y a que les témoignages, eux même rares, de ceux qui ont un jour croisé la route du farouche pogeyan.

Le mystère reste donc entier.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×