$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Consanguinité

Outre les persécutions dûes aux humains, la consanguinité est la principale menace qui pèse sur le guépard. En effet, les guépards ont pour particularité d'être tous quasi-identiques d'un point de vue génétique. Pourquoi ? D'après les scientifiques, c'est en raison des bouleversements de la fin de la dernière période glaciaire, il y'a 10 000 ans. La majeur partie des guépards de l'époque en aurait été victimes, ce qui a considérablement réduit le potentiel génétique de l'espèce. La consanguinité est le fait d'accouplements consanguins, c'est à dire entre deux animaux apparentés et proches ( par exemple frère et soeur ). Cette faible diversité génétique peut avoir de graves conséquences sur les petits. Ainsi, les guépardeaux naissent parfois malformés. Ils peuvent avoir une patte déformée, la queue entortillée, ou encore des dents peu développées. Ces spécimens ne survivent en général pas longtemps. Plus important, la consanguinité entraîne une grande fragilité. Les guépards ont un système imunitaire moins efficace que celui d'autres félins. Si, dans une région, un seul animal tombe malade, tous les guépards de la région risquent d'être contaminés et de mourir . . .

 

La menace est donc très sérieuse. De nos jours, les populations de guépard sont bien souvent faibles. Ainsi, on ne compte plus qu'une cinquantaine de guépards d'Asie ! Confrontés à l'appauvrissement de leur patrimoine génétique, ils sont fragiles. Mais tous les guépards sont concernés. En captivité, les hommes font de leur mieux pour limiter la consanguinité. Mais les guépards, déjà gravement atteints par le passé, sont encore plus rares depuis que les humains les ont décimés. Autrefois, on trouvait ce gracieux félin dans toute l'Afrique et une bonne partie de l'Asie. On ne le trouve plus qu'en Afrique subsaharienne, en Algérie et en Iran. Moins de guépards, moins de diversité génétique. La situation risque de s'aggraver si l'on agit pas rapidement pour préserver un maximum de spécimens de cette espèce en danger.

D'autres félins aux effectifs réduits, tels le lion d'Asie ou la panthère de l'Amour, sont eux aussi gravement menacés par la consanguinité.
 
Commentaires (1)

1. Orphée. (site web) 15/12/2013

il est très facile,pour les humains même de détruire une espèce,quelques années suffit pour détruire une espèce,mais pour que la nature répare des erreurs humaines,ils en faudra beaucoup plus.
j'aime beaucoup les animaux,je encourage à ceux qui le peuvent d'agir pour sauver les espèces menacé de s'éteindre.

je tiens informée,que ce qui m'inquiété,la consanguinité est utilisé sur les espèces domestiques,même sur les chiens de races,et aujourd'hui,on a des chiens de races que je juge "trop fragile".

la consanguinité apporte bien plus pire que le pense les éleveurs canins,rendez-vous compte,le chien va s'éteindre,tout à ça cause des chiens de races.
viens jetez un oeil sur mon site(j'ai écrit un passage sur la consanguinité)

voilà le lien
http://seliewolvesaend.wix.com/sakucb#!devrons-nous-avoir-peur-de-linceste-/cy7t
ça parle de l'inceste,les éleveurs sont des "ignorants" pour l'utiliser sur les races de chiens.

c'est un bonne article.
il y aussi d'autres espèces menacé,dont certains de la famille des Canidés également,j'ai appris que ce sont les mamnifères qui sont menacé en général.
on a les loups,certains sous-espèces du loup gris sont sur le déclin,maintenant je sais que
la consanguinité va conduire à l'extinction du chien domestique.(canis lupus familiaris)

honnêtement,si je devenais éleveur canin,je me pratiquerais pas de consanguinité,trop risqué.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×