$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Zoo de la Boissière du Doré

Zoo de la Boissière du Doré ( La Boissière du Doré, Loire-Atlantique )

Classés par ordre de visibilité lors de la visite

Photos prises au Zoo de la Boissière du Doré par votre webmastrice (2009-2016), tous droits réservés

 

Serval ( Leptailurus serval )

Les servals figurent parmi les premiers animaux que l’on peut croiser en entrant dans le zoo de la Boissière du Doré. Parmi eux, le mâle Woora, né en 1999 à Marwell (Royaume-Uni) et arrivé l’année suivante, est le doyen des félins du parc. Il a eu de très nombreux petits avec sa première compagne, morte de vieillesse en 2012, partis dans d’autres zoos comme par exemple le Parc des Félins, avec la femelle reproductrice Singhala qui est née à la Boissière. Woora a beau être d’un âge avancé, avoir le poil un peu abîmé et boiter régulièrement, il est toujours vaillant ! C’est le plus actif des servals, le plus massif aussi, et on le repère bien à ses taches larges qui se rejoignent en bandes sur les épaules.

La femelle Sadji est nettement plus jeune. Elle est née à Thoiry en 2012, et arrivée à la Boissière au printemps 2013. Elle est très fine, avec un long cou et un port de tête élégant, son pelage marqué de petites taches. 

La première portée viable du couple, constituée de 2 mâles, voit le jour le 13 juin 2016. 

 

Panthère noire (Panthera pardus sp.)

Le couple de panthères noires est arrivé en mars 2006 au zoo. Il est constitué de 2 individus nés en 2005, la femelle Luena au zoo de la Flèche, et le mâle Pépito au Parc des Félins d’Auneau. Tous deux s’entendent très bien, puisqu’entre 2008 et 2015, ils ont été parents de 17 petits ! Les 2 derniers sont nés en octobre 2015. Au printemps 2017, un des jeunes est toujours présent au zoo. 

La femelle, Luena, est la plus petite et la plus fine des 2 adultes. Son pelage est d’un noir intense, tellement foncé qu’il est difficile de voir les taches même en plein soleil. Luena est également assez timide, et souvent réfugiée dans le fond de l’enclos. Elle se met sinon beaucoup sur la plateforme en face de la première vitre. C’est une mère très protectrice, capable d’essayer d’intimider les visiteurs, voir de sauter sur les vitres !

En bon mâle, Pépito est plus calme. On l’observe le plus souvent en train de somnoler sur la plateforme située devant la seconde vitre. Il est nettement plus massif que Luena, et il se distingue aussi par son pelage qui n’est pas réellement noir, mais plutôt brun foncé, avec des taches visibles aisément. Il a une autre particularité : l’extrémité de sa queue pointe toujours vers le bas. C’est lui aussi un parent attentionné, qui adore jouer avec ses petits.

 

Panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa)

En 1995, le zoo de la Boissière du Doré a été le premier en France à héberger un couple de panthères nébuleuses ! Malheureusement, la reproduction de cette espèce est compliquée, et ce n’est que le troisième couple du zoo qui parviendra à se reproduire, 2 petits en 2010 (deuxième naissance française) puis 2 encore en 2012, aujourd’hui partis dans d’autres parcs européens. Il n’y en aura pas d’autres, car la femelle Magwe est trop âgée pour une nouvelle portée. C’est elle, née en 2003 à Port Lympne (Royaume-Uni) et arrivée en 2008, que vous pourrez observer. Elle est régulièrement posée sur les rochers au milieu de l’enclos, ou alors sur ses agrès. Elle aime bien se mettre sur le côté gauche pour observer à travers le grillage ses voisins ânes nains.

Quant au mâle Naraï, né en 2007 à Francfort (Allemagne) et arrivé en même temps que Magwe, vous aurez peu de chances de l’observer ! Les 2 félins sont mis en contact en période de reproduction pour l’essentiel. Le reste du temps, Naraï est en coulisses, invisible des visiteurs.

 

Tigre de Sumatra (Panthera tigris sumatrae)

Le 10 mars 2016 marque un grand évènement pour le zoo de la Boissière du Doré : l’arrivée de Kuasa, jeune mâle tigre de Sumatra né en 2014 à Flamingo Land (Royaume-Uni), le premier de sa sous-espèce à fouler le sol du parc ! Pour l’occasion, l’enclos à tigres a été réaménagé, avec de tous nouveaux agrès. Kuasa semble particulièrement apprécier ceux-ci. Quand il n’est pas couché au fond à droite de l’enclos, loin des visiteurs, il aime à s’allonger sur la plateforme situé en face de la vitre sur le côté, la plus proche de la volière asiatique.

Le 15 juin 2016 c’est au tour Suma de prendre possession de son territoire à la Boissière. Cette tigresse de Sumatra est née en 2005 à Heidelberg (Allemagne), et avant d’arriver en France a vécu plusieurs années au zoo de Jihlava (République Tchèque), où elle est devenue maman en 2013. C'est une tigresse assez joueuse, facilement visible. 

Kuasa et Suma, mis en contact pendant l'été 2016, se sont très vite entendu ! Le 13 janvier 2017 naît leur premier petit, une femelle. 

 

Lion d’Asie (Panthera leo persica)

Comme pour les panthères nébuleuses, le zoo de la Boissière du Doré a été le premier en France à présenter des lions d’Asie, en 2000, et le premier également à voir naître des lionceaux asiatiques sur le sol français, en 2002. Le couple actuel est le second hébergé au zoo. La femelle se nomme Kalindi. Elle est née en 2002 à Cologne (Allemagne) et arrivée fin 2006. C’est une lionne peu active, qu’on observera principalement couchée ça ou là dans l’enclos. Lorsqu’elle est active, c’est souvent au niveau de la deuxième vitre, sur le côté.

Le mâle, Jaïpur, est lui né en 2005 à Besançon, et arrivé en 2007. On l’observera généralement couché sur la plateforme au centre de l’enclos, excepté à l’heure des nourrissages ! Il a été père très jeune, puisque Kalindi et lui auront leurs premiers lionceaux en 2008 ! Une deuxième portée verra le jour en 2011. Il n’y a plus eu de naissance viable depuis, et cela s’arrêtera là pour ce couple en raison de l’âge de Kalindi.

 

Margay (Leopardus wiedii)

Le margay est un chat sauvage peu courant en captivité, et c’est donc une chance de pouvoir en observer à la Boissière du Doré. L’espace de ces petits félins se situe dans la volière sud-américaine inaugurée en 2010. Cette année-là arrive un mâle né en 2008 à Port Lympne (Royaume-Uni). Il n’est plus visible aujourd’hui que quand il est mis en contact avec la femelle en période de reproduction, et se trouve le reste du temps dans un second enclos en coulisses. Dans l’enclos principal, il aime à se percher sur le toit de l’abri.

La femelle est née en 2011 à Amsterdam (Pays-Bas), et rejoint le mâle en 2012. Elle est plus petite et plus fine que lui. On la voit souvent dans sa cabane bien au chaud, ou sinon perchée.

Ils s’entendent rapidement, mais il faudra attendre quelques années avant une première naissance viable. Un chaton naît en février 2016, présent avec sa mère dans l’enclos visible des visiteurs.

 

Panthère des neiges (Panthera uncia)

Le directeur Sébastien Laurent en rêvait depuis des années, et enfin, le 16 avril 2014, un couple de panthères des neiges élit domicile au zoo de la Boissière du Doré ! Le mâle s’appelle Tenzing, et est né en 2012 à Szeged (Hongrie). Il se distingue par son nez gris et son pelage aux reflets un peu jaunes. Il est souvent perché en haut de la cascade ou sur la plateforme au centre de l’enclos.

Sa compagne Bella est aussi née en 2012, mais à Jihlava (République Tchèque). Elle a le nez rose et la fourrure bien argentée. Elle a longtemps pu s’observer couchée le long des vitres de la grotte d’observation ou active à proximité, loin de Tenzing. Les débuts entre eux ont été tendus…

 

Guépard sud-africain (Acinonyx jubatus jubatus)

2008 marque l’inauguration de la deuxième plaine africaine du zoo de la Boissière du Doré, et aussi l’arrivée de ses premiers guépards. Des 3 femelles alors arrivées, 2 étaient encore présentes en mars 2017, lorsqu'a eu lieu un échange : les vieilles Indie et Angova sont parties au Natur'zoo de Mervent, tandis que 2 jeunes femelles arrivaient à la Boissière. Elles occupent le premier enclos à guépards visible du public, le plus grand. La première, un peu plus grande et massive, se nomme Kebibi et est née en avril 2014 à Port Lympne (Royaume-Uni).

Sophie, plus fine, vient elle des Pays-Bas. Elle est née en mai 2014 au Safari Park Beekse Bergen. Espérons que cette jeune guéparde ait autant de succès que sa mère, car Sophie est issue d'une portée plutôt exceptionnelle de 6 petits !

Dans le second enclos se trouve un jeune mâle, né en août 2014 à la Boissière du Doré. Il porte le même prénom que son père, décédé quelques mois après sa naissance : Jango. Il restera à la Boissière en tant que futur mâle reproducteur. Il se caractérise par son larmier incomplet et sa démarche. Ayant eu une patte arrière cassée petit, il en a gardé un léger boitement.

 

On les a aussi connus au zoo de la Boissière du Doré…

 

Serval (Leptailurus serval)

Fréquenter longtemps un même zoo implique de voir certaines vieilles têtes s’en aller… La première de cette triste série fut la vieille femelle serval, décédée en 2012.

 

Panthère noire ( Panthera pardus sp. )

Pépito et Luena, le couple du zoo, ont eu de nombreux petits au fil des années. A part les 2 plus jeunes, ils sont aujourd’hui partis dans d’autres parcs européens, mais ne sont pas oubliés.

 

Panthère nébuleuse (Neofelis nebulosa)

Magwe et Naraï ont eu 4 petits, aujourd’hui partis dans d’autres parcs européens. J’ai pu croiser en 2011 une jeune femelle née en 2010.

 

Tigre (Panthera tigris sp.)

Avant l’arrivée de Kuasa en 2016, le zoo de la Boissière du Doré accueillait des tigres hybrides. Les premiers que j’ai connus, lors de ma première visite en 2009, étaient les frères tigres blancs Radjik et Randir, nés en mai 2008 au Parc des Félins et tout juste arrivés. Randir s’en ira en 2010 pour Touroparc, tandis que son frère Radjik reste à la Boissière. Il termine sa croissance au zoo pour devenir un mâle adulte splendide et au caractère très attachant que je pourrais suivre pendant plusieurs années. Il appréciait tout particulièrement son bassin et le rocher au dessus sur lequel on le voyait souvent somnoler.

En 2010, Radjik est rejoint par Keshri, femelle rousse en provenance du Natur’zoo de Mervent. Il s’entend bien avec la tigresse. Malheureusement, victime de maladie, Keshri décède au printemps 2013.

L’été 2013 marquera l’arrivée d’une autre femelle rousse, Shana, née en 2009 à la Teste. C’est une tigresse d’un tout autre caractère… C’est une dominante, qui prendra vite le dessus sur le doux Radjik !

En avril 2014, Radjik et Shana deviennent parents de 3 tigreaux, qui partiront pour un autre zoo l’hiver suivant.

En mai 2015 voient le jour 3 petits mâles. Ce seront les derniers tigres hybrides à naître au zoo. En avril 2015, Radjik, Shana et leurs 3 plus jeunes fils s’en vont en effet pour rejoindre un parc espagnol, Terra Natura Benidorm, permettant à la Boissière d’accueillir des tigres de Sumatra, sous-espèce pure, et d’intégrer un nouveau programme d’élevage européen d’un animal menacé.

 

Lion d'Asie (Panthera leo persica)

Jaïpur et Kalindi ont été parents de 2 portées viables : 2 femelles en 2008, 1 mâle et 1 femelle en 2011. J'ai pu rencontrer leurs 3 filles.

Lion d'Asie (Panthera leo persica)

Le 6 juillet 2015, Bella la femelle panthère des neiges donnait naissance à sa première portée : 2 femelles. Après être restées un peu moins de 2 ans avec leurs parents, les soeurs sont parties en février et mars 2017 pour d'autres parcs : Taja au Parc animalier d'Auvergne, Ranji au zoo de Bâle (Suisse). 

 

Guépard sud-africain (Acinonyx jubatus jubatus)

Début mars 2017, les vieilles guépardes Angova et Indie, après 9 ans passés à la Boissière du Doré, sont parties terminer leurs jours sous le soleil vendéen, à Mervent. Angova aura été mère de 3 portées à la Boissière, et a ainsi largement contribué au programme d'élevage européen de son espèce.

 

Mais le premier guépard de la Boissière que j’avais vu s’en aller avait été Etosha. Sœur d’Angova, arrivée comme elle en 2008, Etosha est décédée de maladie au printemps 2014.

Puis il y eut un autre décès, celui du mâle arrivé en 2010 : Jango, père de tous les petits d’Angova. C’est la vieillesse qui a eu raison de lui au printemps 2015, alors qu’il venait d’avoir 13 ans.

Enfin, des 3 portées qui ont vu le jour au zoo, seul Jango junior est toujours là. Malheureusement, il n'y a eu que 2 bébés à survivre de la portée de 2010, et la jumelle de Jango est elle aussi décédée. Les guépardeaux sont très fragiles... Les 2 survivants de 2010 sont partis dans d'autres parcs, dont la femelle Leïla à Jurques où elle a depuis donné naissance à ses propres petits. Les 3 femelles de 2012 sont elles rendues à Lodz (Pologne).

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site