$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Stage d'éthologie des félins au zoo de la Boissière du Doré - juillet 2014

Stage d’éthologie « Méthodologie d’observation des félins »

Observation de Bella, panthère des neiges

Les panthères des neiges du zoo de la Boissière du Doré

Les panthères des neiges, une des nouveautés 2014 du zoo de la Boissière du Doré, sont arrivées le 16 avril 2014. Après un temps d’adaptation, elles ont commencé à découvrir leur enclos, et on effectué leur première sortie ensemble le 2 mai 2014. Ces animaux font partie du programme d’élevage européen de leur espèce, et on espère, une fois qu’ils auront atteint leur maturité, que le jeune couple se reproduira. Pour l’instant, ils apprennent à mieux se connaître.

Bella, la femelle, est née le 29 mai 2012 au zoo de Jihlava, en République Tchèque. Elle est issue d’une portée de 3 petits. Il ne s’agissait pas des premiers chatons de sa mère, qui avait déjà eu au moins une portée, en 2011, et savait donc comment élever des jeunes. Le zoo de Jihlava est expérimenté dans l’élevage de panthères des neiges depuis de nombreuses années. Bella se reconnaît à son nez rose. C’est elle qui est le plus souvent proche des vitres à la Boissière, jusqu’à se coucher contre.

 

Tenzing, le mâle, est né le 30 mai 2012 au zoo de Szeged, en Hongrie. Lui aussi est issu d’une portée de 3 petits. Il s’agissait de la première portée de ses parents, des panthères des neiges n’étant présentées à Szeged que depuis 2010. Tenzing se reconnaît à son nez gris. A la Boissière, il s’approche moins des vitres que Bella, préférant son poste d’observation au sommet de la cascade.

Etude préliminaire, 28 juillet

Ce qui m’a amenée à choisir la panthère des neiges femelle, Bella, comme sujet d’étude, c’est d’abord le temps le premier jour : pluvieux, même orageux. Les panthères des neiges sont une des 3 espèces de félins ( avec guépards et margays ) observables à l’abri à la Boissière du Doré. Je me suis donc installée au niveau de la grotte d’observation. Celle-ci donne sur le vaste enclos des panthères des neiges, un des plus grands d’Europe pour cette espèce avec plus de 1000 mètres carrés. Les animaux sont observables de la grotte grâce à 4 vitres.

 

 

En ce début d’après-midi du lundi 28 juillet 2014, il pleuvait, il y avait même de temps en temps un coup de tonnerre. A mon arrivée, une quinzaine de visiteurs sont présents, et Bella est dissimulé dans les buissons à gauche de l’enclos. On n’aperçoit que sa fourrure. Puis très rapidement elle se lève et débute une série d’aller-retour.

Ces demi-tours stéréotypés ( DTS ) s’effectuent sur un rythme bien régulier. Bella a le pas calme, la queue relâchée, ne montre pas de signe visible de stress. Ses oreilles sont couchées la majeure partie du temps. Elle les redresse lorsqu’un bruit attire son attention ( cris d’enfants, poussettes, oiseaux ). Le halètement apparaît au bout de quelques aller-retour. Bella débute son parcours au niveau des buissons à gauche de la première vitre, rejoint celle-ci, parfois la deuxième, en grimpant sur le rocher ou non ( seulement 2 fois durant l’heure, sur plusieurs dizaines de DTS ), fait demi-tour en longeant vitre(s) et grillage et recommence.

 

Au bout d’une dizaine d’allers-retours, Bella fait sa première pause, quelque chose a dû attirer son attention. Elle écoute. Elle s’approche ensuite de la première vitre, et la touche à trois reprise de sa patte antérieure en fixant droit devant elle. L’empreinte de sa patte mouillée et un peu boueuse reste sur la vitre. Elle retourne ensuite dans les buissons, marque une pause, puis se dirige vers les loges, où elle flaire un moment le sol, avant de revenir.

  

Elle stoppe de nouveau devant la première vitre à son aller-retour suivant, toujours en écoutant, mais cette fois-ci plus éloignée de la vitre, et la pause sera plus courte. Elle prend toutefois le temps de humer l’air. Elle s’avance ensuite jusqu’à la deuxième vitre, grimpe sur le rocher et observe en direction de la cascade, cachette du mâle Tenzing. Il est possible qu’elle l’ait entendu bouger. L’aller-retour d’après suivra le même schéma.

 

Bella continuera ensuite ses demi-tour stéréotypés jusqu’à la fin de l’heure d’observation. Elle ne s’avancera plus que jusqu’à la première vitre. La panthère des neiges fait de brèves pauses ( max. 5 secondes ) et redresse les oreilles en cas de bruits attirant son attention, le plus souvent des cris d’enfants. En dehors de cela, elle reste totalement indifférente aux visiteurs, peu importe leur nombre. Son comportement est le même si je suis seule dans la grotte ou s’il y a une dizaine de personnes.  Elle fait une pause plus longue devant la vitre et tourne la tête à un bruit répété de plastique. A un cri d’enfant plus aigue que les autres, elle retrousse légèrement les babines, sans s’arrêter.

 

Vers la fin de l’heure d’observation, les halètements de Bella se sont accentués. Malgré la pluie qui mouille son pelage, elle doit avoir chaud sous son épaisse fourrure à force de marcher. Elle s’arrête donc un instant pour aller boire. Aux 2 allers-retours suivant, Bella s’arrête un moment au niveau de la première vitre et regarde au fond de l’enclos, où Tenzing s’est installé, au sommet de la cascade. Serait-ce l’activité du mâle qui aurait détourné l’attention de la femelle ?

A la suite de cette étude préliminaire, j’ai pu constater que Bella présentait une importante stéréotypie. Elle ne modifie son comportement que lorsque quelque chose attire son attention, mais tout ce qui l’en détourne plus de quelques secondes semble être Tenzing, le mâle. Ma problématique sera donc la suivante : la présence de Tenzing et l'interaction avec lui ont-elles un effet stimulant sur Bella pour la détourner de sa stéréotypie ?

 

28 juillet, 2ème observation

Une deuxième observation est effectuée le lundi 28 juillet 2014 durant 57 minutes ( 16h14 – 17h11 ). Le temps est assez frais, il recommence à pleuvoir à 16h45. Qu’il pleut ou ne pleuve pas semble indifférer Bella qui continue de vaquer à ses occupation sans y prêter attention. Elle ne se préoccupe pas non plus des visiteurs et continue, imperturbable, ses allers-retours, toujours sur le même schéma : parcours et attitude identiques à l’observation effectuée plus tôt  dans l’après-midi.

 

Tableau des actions effectuées par Bella durant l’observation :

Demi-tour stéréotypé

60,3 %

Vigilance auditive

12,1 %

Vigilance visuelle

10 %

Flairage

1,5 %

Arrêts

10,5 %

Repos

0,5 % - 3 minutes

Va boire

3,7 %

Interaction avec Tenzing

1 %

 

Comme plus tôt, la principale activité de Bella a consisté en allers-retours, sa stéréotypie est vraiment marquée. Ces demi-tours stéréotypés seront effectués presque sans interruption pendant les 35 premières minutes d’observation.

 

Toutefois, l’arrivée de Tenzing la détourne de cette activité. Il se met à marquer le tronc près du bassin en le griffant et en y frottant ses joues. Bella se poste sur le surplomb rocheux au niveau de la deuxième vitre. Après 2 minutes, Bella se rapproche. Les deux félins se font face en grognant, Tenzing se frottant toujours au tronc pour y laisser son odeur. Il finit par s’en aller, et la femelle se relève afin d’aller renifler ce fameux tronc.

 

Bella va ensuite boire au point du bassin le plus proche.

Puis elle va se poser au niveau de la deuxième vitre, et observe Tenzing qui s’en va. La pluie recommence à tomber et semble l’incommoder. Elle ferme les yeux au plus fort de l’averse.

 

Tenzing rejoint son perchoir en haut de la cascade. Bella ne quittera presque plus les alentours du bassin jusqu’à la fin de l’heure d’observation, et n’effectue plus qu’une poignée d’allers-retours. Elle alterne essentiellement entre marcher un peu, observer Tenzing et boire. Elle est totalement indifférente aux visiteurs. Seul son congénère parvient à capter son attention.

 

29 juillet, 1ère observation

Le premier temps d’observation du mardi 29 juillet 2014 est effectuée durant 49 minutes ( 11h08 – 11h57 ). Il ne pleut plus mais le temps reste frais. A mon arrivée, Bella effectue des demi-tours stéréotypés. Son attitude n’a pas changé depuis la veille.

 

Tableau des actions effectuées par Bella durant l’observation :

Demi-tour stéréotypé

48,1 %

Vigilance auditive

15 %

Vigilance visuelle

9,4 %

Flairage

7,5 % - 2 flehmens observés

Arrêts

15 %

Repos

0,9 % - 12 minutes

Bâillements

1,8 %

Interaction avec Tenzing

0,9 %

 

On remarque que le pourcentage de demi-tours stéréotypés a diminué. Cela coïncide, nous allons le voir, avec une plus grande activité de la part de Tenzing, qui a capté l’attention de Bella.

Tenzing apparaît au bout de 34 minutes d’observation, durant lesquelles Bella a continué ses allers-retours.

 

Bella rejoint le rocher vers lequel elle voit le mâle se diriger. Elle observe Tenzing par-dessus, puis alterne reniflage du rocher, flehmens et bâillement.

  

La femelle panthère des neiges grimpe ensuite sur le rocher, tandis que son congénère se rapproche par l’autre côté.

 

On entend des grognements, et des coups de patte sont visiblement échangés par les deux félins, Bella postée en hauteur et Tenzing en contrebas ( invisible depuis les vitres ). La bagarre est brève est s’achève par la chute de la femelle!  Puis l’un et l’autre repartent chacun de leur côté et vont se coucher, Tenzing en haut de la cascade et Bella au niveau de la deuxième vitre, qui l’observe, détourne la tête au passage de visiteurs, puis s’endort.

  

Elle dormait toujours à mon départ.

 

29 juillet, 2ème observation

Le deuxième temps d’observation du mardi 29 juillet 2014 est effectuée durant 62 minutes ( 13h57 – 15h ). Le temps reste le même, le passage de visiteurs constant.

Tableau des actions effectuées par Bella durant l’observation :

Demi-tour stéréotypé

2,6 %

Vigilance auditive

46 %

Vigilance visuelle

22,3 %

Flairage

2,6 %

Arrêts

5,2 %

Repos

5,2 % -  57 minutes

Etirements

3,7 %

Toilette

3,9 %

Bâillements

7,8 %

 

Bella est donc restée couchée durant la majeure partie de l’heure d’observation. Pendant une bonne partie de ce temps, elle bougeait tout de même : mouvement des oreilles quand bruits intéressants ( enfants, oiseaux ), tête levée pour observer derrière la vitre ou direction de la cascade ( où se trouvait Tenzing ), toilette, étirements, bâillements.

 

Bella s’est ensuite plongée dans une phase de sommeil profond, durant une dizaine de minutes. Sa respiration était ralentie, ses muscles totalement relâchés. On pouvait observer de petits mouvements de son museau, de ses oreilles, de ses yeux. De quoi peuvent être peuplés les rêves d’une panthère des neiges ?

 

Quelques minutes avant la fin de l’observation, enfin, Bella se réveille. Tenzing vient de passer pour aller se coucher dans les buissons et a attiré son attention. Elle s’asseoit, l’observe, effectue 2 allers-retours tout en continuant de le regarder, se rasseoit, se recouche. Il faut savoir que les félins peuvent facilement dormir les deux tiers de leur vie ! Le sommeil est une de leurs activités principales.

29 juillet, 3ème observation

Le troisième temps d’observation du mardi 29 juillet 2014 est effectuée durant 62 minutes ( 15h56 – 16h58 ). Le temps s’est un peu réchauffé mais reste relativement frais. Les visiteurs sont plus nombreux que plus tôt dans la journée.

Tableau des actions effectuées par Bella durant l’observation :

Demi-tour stéréotypé

29,3 %

Vigilance auditive

16,5 %

Vigilance visuelle

21 %

Flairage

7 % - 3 flehmens observés

Arrêts

9,5 %

Repos

3,8 % -  23 minutes

Etirements

1,2 %

Toilette

1,9 %

Bâillements

3,2 %

Course

4,4 %

Interaction avec Tenzing

1,2 %

 

Lors de cette observation, de l’agitation au niveau des plaines africaines a attiré l’attention de Bella. La panthère des neiges a commencé par observer, puis s’est élancée. Ensuite, à 6 reprises, elle a couru le long du grillage, à chaque fois alors que passait une girafe.

Mais si Bella a pendant un long moment stoppé ses allers-retours, c’est aussi pour observer Tenzing, qui s’était allongé sur la plateforme au centre de l’enclos. Bella a commencé par redresser ses oreilles, puis s’est rapprochée de Tenzing, se postant d’abord sur la poutre au bord du bassin, puis sur le rocher devant la plateforme.

  

Lorsque le mâle s’est levé et est descendu de la plateforme, Bella est partie se cacher derrière un rocher, tout en continuant de l’observer.

 

L’attention de la femelle n’a fait que redoubler lorsque Tenzing a marqué le sol. Bella a commencé à se rapprocher en contournant le rocher et se cachant derrière les buissons.

  

Bella s’est sans doute approché un peu trop près au goût de Tenzing. Les 2 panthères des neiges se font maintenant face, aplaties au sol, les oreilles couchées, et grognent. Des coups de patte sont également échangés. Enfin, Tenzing cède et repart se percher sur la plateforme la plus proche. Bella part renifler le marquage déposé par son congénère, puis va se frotter contre le grillage afin d’y déposer sa propre marque. Elle semble particulièrement intéressée par les odeurs.

  

 

Quelques allers-retours, un moment de repos…

     

Et revoilà bientôt Tenzing, immédiatement repéré. Bella surveille tous ses faits et gestes…et ce malgré la fatigue ! Les temps de surveillance sont en effet entrecoupés de plusieurs bâillements.

  

Finalement Tenzing rejoint la plateforme au milieu de l’enclos, et Bella se lève. C’est à ce moment que je quitte les deux panthères des neiges.

 

30 juillet, 1ère observation

Le premier temps d’observation du mercredi 30 juillet 2014 est effectuée durant 60 minutes ( 10h59 – 11h59 ). Le temps n’a pas changé depuis la veille.  L’afflux de visiteurs reste semblable.

Bella reste invisible durant la majeure partie de l’heure. Elle sort enfin, de derrière le rocher où elle s’était bagarré la veille avec Tenzing, à 11h56.

Tableau des actions effectuées par Bella durant l’observation :

Vigilance auditive

62,5 %

Vigilance visuelle

25 %

Arrêts

2,8 %

 

Il n’y eut donc que peu de choses observées ce matin-là, et aucune photo prise. Bella s’avance en direction des vitres, marque des temps d’arrêt lorsque des bruits attirent son attention ( essentiellement cris d’enfants ), et va à 2 reprises observer en direction de la cascade, où encore une fois se trouve Tenzing.

30 juillet, 2ème observation

Le second temps d’observation du mercredi 30 juillet 2014 est effectué durant 58 minutes ( 14h18 – 15h16 ). Ni le temps ni le nombre de visiteurs à passer n’ont changé. Bella a repris ses allers-retours, toujours sur le même schéma.

Tableau des actions effectuées par Bella durant l’observation :

Demi-tour stéréotypé

68,4 %

Vigilance auditive

9,2 %

Vigilance visuelle

5,9 %

Flairage

3,3 %

Arrêts

5,2 %

Va boire

2,2 %

Toilette

0,5 %

Course

0,5 %

 

Les allers-retours constitueront l’activité de Bella durant la majeure partie de l’heure d’observation, et suivent un schéma inchangé. La stéréotypie de Bella est décidément bien ancrée.

Toutefois, elle marque des arrêts afin d’analyser des odeurs. Ces marquages olfactifs sont-ils les siens, ceux de Tenzing, ou autres ? Elle s’arrête au niveau des loges, des buissons et du rocher où elle a l’habitude de se coucher. Un flehmen est observé à son arrêt dans les buissons.

  

Cette fois-ci, c’est Tenzing qui observe Bella, depuis le haut de la cascade, tandis qu’elle effectue sa série de demi-tours stéréotypés.

    

Bella marque bien un temps d’arrêt pour l’observer lorsqu’il descend de la cascade, mais elle reprend presque immédiatement ses allers-retours.

 

Tenzing ne s’est pas caché loin ! Malgré la proximité du mâle, Bella ne semble pas l’avoir repéré et continuera ses allers-retours jusqu’à la fin de l’heure d’observation, imperturbable. Pendant tout ce temps, son congénère ne l’a pas quittée des yeux. Un comportement proche de celui de la femelle la veille. L’intérêt qu’ils se portent serait-il donc mutuel ?

 

Conclusion

Bella présente une importante stéréotypie. Ce type de demi-tours stéréotypés est assez fréquent chez certaines espèces carnivores en captivité, et en particulier les félins pour une raison assez simple : cette façon de marcher exprime un désir de partir en chasse, et donc de parcourir une certaine distance avant de trouver une proie, mais en l’absence d’animal à chasser au bout du chemin, le félin finit par tourner en rond. Certains désirs ne peuvent pas être comblés en captivité, il en serait en effet pas très correct du point de vue éthique de donner aux carnivores des animaux vivants à manger. Toutefois, la stéréotypie de Bella est anormalement marquée, bien plus qu’elle ne devrait normalement l’être. En l’absence de signes de stress, on peut supposer qu’il s’agit là d’une habitude bien ancrée chez l’animal. Il sera peut-être impossible de l’effacer complètement, mais on peut essayer de l’atténuer. Pour cela, on pourrait proposer à Bella des enrichissements afin de la stimuler. La présence de Tenzing et l’interaction avec lui constituent une bonne stimulation, qui la détourne de sa stéréotypie, comme nous avons pu l’observer, mais cela reste ponctuel. Pour un effet durable, il faut chercher autre chose.  Bella réagit bien aux bruits et aux odeurs. Une stimulation auditive n’est sans doute pas une très bonne idée, en raison du bruit ambiant déjà présent dans le zoo. Il ne faudrait pas créer de surcharge de bruit, qui pourrait devenir une source de stress. La solution pourrait donc constituer en stimulations olfactives : herbe aux chats, parfums… Ce genre d’enrichissement aiderait peut-être à faire de Bella une panthère des neiges moins stéréotypée. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×