$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Refuge de l'Arche

 

Les félins du Refuge de l’Arche ( Château-Gontier, Mayenne )

Classés par ordre de visibilité lors de la visite

Photos prises au Refuge de l’Arche par votre webmastrice (2013-2016), tous droits réservés

 

Panthère ( Panthera pardus sp. )

En tout 4 panthères vivent au Refuge de l’Arche. Le premier individu est le premier félin rencontré lors de la visite, dans un enclos en pente situé après les nombreuses volières qui abritent la majorité des oiseaux du Refuge. Il s’agit d’un mâle arrivé à l’automne 2007. Il est pucé, ce qui indique qu’il est né dans un cirque allemand. Il a dû transiter plus ou moins légalement par divers établissements avant d’être trouvé…dans une forêt du Périgord ! Le cirque installé non loin a nié que le félin lui appartenait, et celui-ci fut donc ensuite confié au Refuge. Il est souvent sur sa plateforme ou alors dans la partie basse de l'enclos, mais est aussi déjà venu "jouer" avec moi à travers le grillage de la partie haute de l'enclos ! 

 

Chat pêcheur ( Prionailurus viverrinus )

Le chat pêcheur est une femelle arrivée le 10 avril 2015. Elle fait partie des animaux saisis lors de la fermeture du zoo du Bouy. On ignore ce qu’elle a vécu là-bas, mais le fait est que c’était à son arrivée un félin extrêmement craintif, au regard toujours apeuré. Elle a mis du temps, mais au bout d’une année au Refuge, la voilà désormais apaisée.

mai 2015

mars 2016

 

Servals ( Leptailurus serval )

Le couple de servals provient comme la femelle chat pêcheur du zoo du Bouy, et ils sont eux aussi arrivés le 10 avril 2015. Ils occupaient l’enclos voisin de celui de Paloma la panthère de Perse, mais quelque temps après le décès de celle-ci ont hérité de son enclos, plus grand. Le mâle aime prendre de la hauteur. Il se reconnaît grâce à sa tête bien ronde. 

mars 2016

mars 2016

La femelle a une patte arrière partiellement amputée. Il semble qu’elle vit avec ce handicap depuis plusieurs années (déjà constaté au Bouy en 2012). Cela ne l’empêche pas d’être un serval actif et curieux. Elle a tendance à se coller au grillage pour observer les visiteurs ! Elle se distingue aussi par de grosses taches noires au dessus des yeux.

mai 2015

juillet 2015

 

Tigres ( Panthera tigris sp. )

Les tigres sont observables dans la zone des grands carnivores. Il s’agit du premier des 3 enclos à grands félins,  après ceux des ours et loups. 2 tigres l’occupent, qui sortent en alternance : le mâle Radja ( arrivé en juillet 2006 ) et la femelle Perle. Tous deux sont nés chez un dresseur de l’orléanais. Trop de naissances avaient fait que le nombre de félins chez lui dépassait celui fixé par ses autorisations. Il a donc confié ces 2 tigres au Refuge. Tous les deux sont très imposants, à vrai dire obèses, caractéristique typique des félins issus du monde du dressage une fois qu'ils retrouvent un régime alimentaire plus correct que ce qu'ils ont eu auparavant. Le mâle Radja est peu farouche. Son dresseur s'en est séparé car trop vieux pour continuer à travailler.

mai 2013

juillet 2014

La femelle Perle est plus timide et se reconnaît à ses oreilles abîmées. C'est la plus jeune des deux tigres. Malgré l'imprégnation (pratique consistant à retirer le bébé à sa mère pour l'élever au biberon et ainsi le rendre docile), elle refusait le dressage, raison de son arrivée au Refuge. Elle n'était d'aucune utilité au dresseur...

mai 2015

mai 2015

 

Panthères ( Panthera pardus sp. )

Le deuxième enclos à grands félins abrite un couple de panthères. Celles-ci sont arrivées en 2009. Elles étaient détenues illégalement et dans de mauvaises conditions de sécurité par un homme qui voulait, soi-disant, dresser des animaux pour le cinéma. Elles ont donc été confisquées et confiées au Refuge. L’un peut souvent s’observer perchée en haut de leur rocher, ou sinon au bord du bassin.

mai 2013

mars 2016

L'autre aime à se poser au pied du rocher. On peut aussi la voir régulièrement depuis la vitre du côté de l'enclos des tigres. 

juillet 2014

mai 2015

 

Lions africains ( Panthera leo sp. )

3 lions, tous arrivés en 2004, se partagent le 3ème et plus vaste enclos à grands félins de cette zone du Refuge.

Baringo, le mâle, a passé la majeure partie de sa vie ici. L’histoire pas banale commence le soir du 19 août 2004, sur une route de Mayenne, quand un homme rentrant chez lui voit un petit animal sur le bas-côté et décide d’aller voir. Il n’en croit pas ses yeux en découvrant un très jeune lionceau ! Il contacte les gendarmes, qui croient d’abord à un canular, le maire de sa commune puis un vétérinaire. Le lendemain, après avoir été examiné et pris en photo pour la une du journal local, le petit lion, qui n’a que 3 semaines, est amené au Refuge de l’Arche. Il grandira parmi la famille Huchedé, dont le père Christian est le fondateur du Refuge de l’Arche, avec les 2 chiennes de la maison en guise de mères adoptives. Une fois adulte, Baringo prend place dans son enclos en 2006, puis rejoindra finalement les 2 lionnes en 2008. Le lionceau était « tombé d’un camion » du Cirque de Paris, qui sera par la suite condamné. C’est aujourd’hui un grand mâle à l’imposante crinière sombre.

mars 2016

décembre 2014

Les deux lionnes du Refuge, Yolga et Naivasha, sont elles aussi issues de cirques. Naivasha a été confiée au Refuge suite au décès du directeur de son cirque. L’établissement ne pouvait plus la garder. Quant à Yolga : don ? saisie ? Ce n’est pas précisé. Enfin, j’ignore laquelle est laquelle ! On distingue bien en revanche qu’il y a deux individus bien différents : l’une est assez massive, l’autre plus fine. Elles aiment se coucher sur leur plateforme. La lionne massive est plus active.

juillet 2014

mai 2015

juillet 2014

 

On les a aussi connus au Refuge de l’Arche…

 

Chat léopard ( Prionailurus bengalensis sp. )

Le chat léopard est né dans un zoo, qui l’a vendu à un particulier. Cet homme voulait-il « juste » un animal de compagnie original, ou tenter l’élevage de bengals hybrides ? Toujours est-il qu’il s’est heureusement vite rendu compte que cet animal n’avait pas sa place chez lui, et l’a confié au Refuge de l’Arche en 2001.

Lors de ma visite de mars 2016, l’enclos de celui qui a été plusieurs années durant le plus petit félins du Refuge était désormais vide, et la pancarte retirée… Décès pendant l'hiver confirmé durant ma visite de mai 2016.

mai 2015

juillet 2014

 

 

Panthère de Perse ( Panthera pardus saxicolor )

Paloma est née en 1996 au zoo de Dvur Kralove ( République Tchèque ). Elle est arrivée en 1997 au Bioparc de Doué la Fontaine en compagnie d’un mâle, Darius, avec qui elle a eu de nombreux petits jusqu’en 2010. En décembre 2012, Paloma, désormais seule, est transférée au Refuge de l’Arche où elle vit désormais en tant que retraitée. Doué ne présente plus aujourd’hui de panthères de Perse. Paloma se distingue des autres panthères du Refuge par son pelage très pâle, caractéristique de sa sous-espèce. On sent aussi qu’elle se fait vieille… Elle est très timide et rarement visible.

J'ai appris durant ma visite de mai 2016, ayant posé la question car intriguée par le déplacement des servals dans l'ancien enclos de Paloma, qu'elle était décédée. C'est la vieillesse qui l'a emportée. Elle avait 20 ans. 

mai 2015

juillet 2015

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site