$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Machli, reine des tigres

Reine des tigres, Reine-mère, Dame du Lac…tous ces noms réfèrent à une seule et même tigresse : T-16 de son nom de code, mais plus connue en tant que Machli (aussi orthographié Machhli ou Machali). Un nom si célèbre, mais pourtant pas celui d’origine de la tigresse : il signifie « poisson » et avait été donné à sa mère, dont le dessin des rayures avait la forme d’un poisson. La Machli célèbre, la fille, a elle plutôt le dessin d’une fourche, mais une fois la mère disparue, ont pris d’habitude de donner son nom à sa fille, qui a aussi hérité de son territoire, très prisé par les tigres de la réserve de Ranthambore, en Inde : un palais abandonné au bord d’un lac, entouré de forêt. Elle en restera la souveraine incontestée pendant plus de 10 ans.

Machli est probablement née durant l’été ou l’automne 1996. Elle est déjà adolescente lorsqu’elle est aperçue pour la première fois, à l’automne 1997. Qui aurait pu se douter alors du destin qui l’attendait ? Tout commence pourtant comme une vie de tigre normale, bien que située dans le cadre très spécial de la réserve de Ranthambore. Machli grandit, prend son indépendance, établit son territoire. Durant l’été 2000, alors qu’elle a 4 ans, elle s’accouple avec un grand mâle nommé Bamboo Ram, le dominant de l’époque, auquel elle donnera 2 fils : Broken Tail et Slant Ear. Déjà, la tigresse montre qu’elle n’a pas peur des hommes, et cela permet aux scientifiques et aux photographes animaliers de la suivre élever cette portée, puis la seconde, née en 2002 et constituée d’un mâle, Jhumaroo, et d’une femelle, Jhumari. De ces 4 premiers petits, seul Jhumaroo survivra à l’indépendance. Un autre toutefois marquera l’histoire des tigres de son nom : Broken Tail, fils aîné de Machli, mort à 3 ans sous les roues d’un train…à des centaines de kilomètres de Ranthambore ! Sans que personne ne l’ai jamais vu. Un tigre adulte a pu parcourir tout ce chemin sans jamais être repéré, dans le pays le plus densément peuplé du monde. Un tigre peut survivre à plus de pression humaine qu’on le croyait. Ce ne fut que la première leçon donnée aux hommes par Machli et les siens.

Machli - By Brinda Sarkar (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

En 2005, Machli a déjà 8 ans. Un tigre sauvage ne vit en moyenne que 10 à 12 ans, et on n’imaginait donc pas que Machli régnerait encore bien des années, ni qu’elle élèverait d’autres petits, surtout après avoir perdu 2 de ses crocs dans une de ses surprenantes activités : la chasse au crocodile ! La courageuse tigresse n’avait peur ni des tigres mâles, qui la craignaient, ni de l’autre plus féroce prédateur de Ranthambore. C’est dans un combat mémorable et qu’elle avait emporté, contre un crocodile de plus de 4 mètres, qu’elle avait perdu ses crocs.

Et pourtant, à 8 ans, voilà Machli une nouvelle fois mère ! Un mâle, Bahadur, et une femelle, Sharmelee. C’est en suivant la petite famille que les scientifiques et les cinéastes animaliers feront une grande découverte sur le comportement des tigres, que l’on soupçonnait déjà, mais enfin filmé : les tigres mâles rendent visite aux femelles avec lesquelles ils se sont accouplés, et peuvent même passer du temps avec leurs petits ! Ils leurs ramènent des proies, jouent avec eux. Plus même, en 2011 Dollar, le petit-fils de Machli (fils de Jhumaroo) surprendra le monde entier en prenant totalement en charge ses 2 filles de 6 mois après le décès de leur mère. Il les mènera jusqu’à l’âge adulte. Nouvelle surprise en 2006, lorsqu’à 9 ans Machli donne naissance à sa 4ème et dernière portée, constituée de 3 femelles : Sundari, Athara et Unnis, qui deviendront toutes les 3 adultes. Face au tempérament dominant de Sundari, Machli, âgée, décide en 2009 de s’en aller et laisse en héritage à ses plus jeunes filles son riche territoire, qu’elles se partageront. Machli et les siens nous auront enseigné à quel point les tigres ont le sens de la famille.

Machli - By bhavik Thaker [CC BY 2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Encore une fois contre toute attente, Machli a beau ne plus avoir aucune canine maintenant, et faiblir en raison de son âge avancé, elle survit, continue de chasser et s’établit même sur un nouveau territoire en bordure de la réserve de Ranthambore. Elle n’a toujours pas peur des hommes. Son territoire s’étend de la limite de celui de sa fille Unnis jusqu’aux abords d’un hôtel où on la voit régulièrement rôder et où elle se laisse observer par les touristes. Peu farouche, Machli détient même le titre de « tigresse la plus photographiée au monde » ! On estime que sa célébrité seule, par le tourisme, génère pour la région près de 10 millions de dollars de chiffre d’affaire par an. Les gens l’aiment. La vieille féline est un symbole. En 2014, tout le monde panique lorsqu’elle disparaît pendant presque un mois, mais la revoilà, toujours brave, à l’âge canonique de 18 ans. Elle est très âgée, elle n'a presque plus de dents, elle est aveugle d'un oeil, et pourtant Machli n’en a pas fini avec la vie. Elle accepte la nourriture que lui apportent les gardes du parc, mais elle continue aussi à chasser, et est parfois aperçue en train partager des proies avec sa fille. Toujours, le sens de la famille. C’est ce qui la maintient en vie.

Machli - https://commons.wikimedia.org/wiki/File%3AMachali%2C_The_Legendary_Queen.jpg

Toute histoire toutefois, si longue et belle soit elle, doit avoir une fin. Nous sommes le 18 août 2016. Machli vient d’avoir 20 ans, ce qui fait d’elle la plus vieille tigresse sauvage connue depuis que les hommes étudient les tigres du Bengale en Inde. Elle n’ira pas plus loin. Machli refuse de manger depuis 5 jours, et la veille au soir a fini par s’allonger dans l’herbe. Les gardes du parc la veilleront. Cette grande dame du monde félin rend son dernier souffle peu avant 10 heures du matin. Elle sera incinérée sur un grand bûcher à la mode hindou. Des funérailles dignes de la reine qu’elle était.

Machli - By Sundeep Kheria (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

 

La descendance de T-16 Machli (1996-2016)

Avec Bamboo Ram (1992- ?) -> disparu en décembre 2000 :

  • Broken Tail (2000-2003) M -> tué par un train en juillet 2003
  • Slant Ear (2000- ?) M -> jamais revu après séparation de sa mère en décembre 2001

 

Avec Nick Ear ( ?- 2004) -> tué par des braconniers :

  • T-20 Jhumaroo (2002- ) M -> Mâle dominant pendant plusieurs années, père de nombreuses portées. Parmi ses petits 2 mâles connus pour avoir fait la une, T-25 Dollar (celui qui a élevé ses petits au décès de leur mère) et T-24 Ustad (mangeur d’homme, condamné à vivre en captivité)
  •  
  • Ustad - By Himangini Rathore Hooja - Himangini Rathore Hooja, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20174178
  •  
  • Jhumari (2002- ?) F -> jamais revu après séparation de sa mère en 2004

 

Avec Male X ( ?- ?) :

  • T-3 Bahadur/Bunty (2005- )
  • ST-2 Sharmelee/Bubbly (2005-2016) -> transférée en 2008 à Sariska, pas de descendance. Décédée de cause inconnue en avril 2016
  •  
  • Sharmelee - By Koshy Koshy from Faridabad, Haryana, India - Walk on the Wild Side, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9833841
  •  
  • T-17 Satra/Sundari (2006-2014) -> Tigresse dominante après avoir évincé sa mère Machli en 2009. 1 portée en 2012. Evincée de son territoire par un autre tigre fin 2013, est sortie du parc où elle a apparemment été tuée par des braconniers en 2014.
  •  
  • Sundari - By Koshy Koshy from New Delhi, India - T 17, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7018303
  •  
  • T-18 Athara (2006- ) -> transférée en 2008 à Sariska. Une portée en 2014
  • T-19 Unnis/Krishna (2006- ) -> Actuelle tigresse dominante depuis la disparition de sa sœur Sundari. 2 portées en 2010 et 2014
  •  
  • Unnis - By Sujai.rajapaul - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=49825151

 

Des 9 tigreaux des 4 portées de Machli, tous ont atteint l'âge adulte, et 6 ont survécu à leur période d'émancipation dont 5 qui se sont reproduit à leur tour. Cela déjà en soit fait d'elle une tigresse exceptionnel de part son rôle de mère. En effet, une tigresse sauvage n'aura en moyenne que 2 portées dans sa vie, dont 2 ou 3 tigreaux parviendront à l'âge adulte. Aujourd’hui, 60% des tigres de la réserve de Ranthambore, et le quart de ceux de Sariska, sont des descendants de Machli.

Puisse son héritage survivre encore longtemps.

Filles d'Unnis en 2015 - By Vedang Vadalkar - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=49695934

Pour plus, vous pouvez visionner 2 documentaires concernant Machli : "Une famille de tigre" et "La reine des tigres" en versions françaises (disponibles en visionnage sur le web).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site