$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Félins d'autrefois : Machairodontes

Les machairodontes, ou machairodontinés, nous sont plus connus sous le nom de félins à dents de sabre. Cette sous-famille, constituée d’animaux de grande taille, caractérisés par leurs canines supérieures qui dépassaient de la gueule, a connu un grand succès évolutif, mais s’est toutefois éteinte, pour des raisons encore floues, à la fin de la dernière période glaciaire, il y a 10 000 ans. Les machairodontes peuvent se classer en 2 grandes groupes :

-          Les Smilodontini, félins à dents en poignards, au corps massif et trapu, avec des canines particulièrement longues et effilées. Genre type : Smilodon

-          Les Homotherini, félins à dents en cimeterre, au corps plus long et plus souple, avec des canines plus courtes et épaisses. Genre type : Homotherium

La classification de cette sous-famille reste discutée. Certaines espèces ont pu être bien étudiées, mais de nombreuses ne sont connues que par des restes fragmentaires.

 

Homotherium

4 espèces :

-       Homotherium aethiopicum

-       Homotherium hadarensis

-       Homotherium latidens

-       Homotherium serum

Apparu en Eurasie il y a environ 5 millions d’années, le genre Homotherium s’est ensuite répandu en Afrique, en Amérique du Nord, et jusqu’au Nord de l’Amérique du Sud. Il dérive sans doute de Machairodus. Il s’agissait d’un félin massif, de la taille d’un lion, avec un poids estimé entre 150 et 225 kg. Spécialisé dans la chasse de grosses proies, comme les mammouths, Homotherium possédait des membres antérieurs très puissants, plus longs que les postérieurs, et une queue courte. Ces proportions pourraient faire songer à une hyène. Les canines supérieures étaient relativement courtes comparé à des contemporains d’Homotherium comme Smilodon, mais restent plus longues que celles d’aucun félin vivant aujourd’hui. Homotherium s’est éteint il y a environ 1,5 million d’années en Afrique, 30 000 ans en Eurasie, et a pu subsister jusqu’à il y a 10 000 ans en Amérique du Nord.

 

Megantereon

3 espèces :

-       Megantereon cultridens

-       Megantereon falconeri

-       Megantereon whitei

Megantereon est apparu en Amérique du Nord il y a 3,5 millions d’années et s’est ensuite répandu en Eurasie et en Afrique. Les restes sont surtout fragmentaires, mais on peut se faire une bonne idée de l’apparence de l’espèce eurasienne Megantereon cultridens grâce à un squelette presque complet mis au jour en France. Il s’agissait d’un animal de la taille d’une grande panthère ou d’une lionne, pesant entre 100 et 120 kg. C’était un félin massif, assez puissant pour s’attaquer à de grandes proies. Il possédait des crocs parmi les plus longs de tous les félins à dents de sabre, effilés et tranchants comme des poignards. Seul Smilodon, probable descendant de Megantereon, possédait des canines encore plus longues. Megantereon s’est éteint il y a environ 400 000 ans.

 

Machairodus

Nombre incertain d’espèces, dont :

-       Machairodus africanus

-       Machairodus aphanistus

-       Machairodus colorandensis

-       Machairodus giganteus

-       Machairodus kabir

-       Machairodus kurteni

Machairodus est un des premiers genres de félins à dents de sabre à être apparu, il y a 15 millions d’années environ, et s’est éteint longtemps après, aux alentours d’il y a 2 millions d’années. On le retrouve en Eurasie, Afrique et Amérique du Nord. La majorité des espèces, comme Machairodus aphanistus, assez répandu il y a 10 millions d’années en Europe, ou Machairodus colorandensis, d’Amérique du Nord, faisait la taille d’une lionne actuelle, avec un poids estimé à entre 80 et 160 kg selon les régions et les individus. Un important dimorphisme sexuel est avéré au moins chez certaines espèces, comme Machairodus giganteus, avec les mâles nettement plus imposants que les femelles. Les plus grandes espèces étaient d’une taille impressionnante. L’africain Machairodus kabir pouvait dépasser 350 kg. Quand au plus imposant du genre, Machairodus giganteus, d’Eurasie, le poids d’un spécimen mâle a été estimé à 470 kg ! Machairodus possédait une queue plus longue et était globalement moins massif que les félins à dents de sabre de genres apparus plus récemment, même si des espèces comme Machairodus kurteni semblent aller vers une plus importante spécialisation dans la chasse des grosses proies, qui donnera naissance par exemple au genre Homotherium.

 

Nimravides

1 espèce :

-       Nimravides catacopis

Nimravides est un genre proche de Machairodus. Originaire d’Amérique du Nord, Nimravides catacopis  vivait à la même époque qu’en Europe son cousin Machairodus aphanistus, auquel il devait beaucoup ressembler : la taille d’une lionne, une carrure semblable à celle d’un tigre, mais avec un crâne plus allongé et, bien sûr, des canines supérieures nettement plus longues.

 

Paramachairodus

2 espèces :

-       Paramachairodus ogygya

-       Paramachairodus orientalis

Paramachairodus est un des plus anciens félins à dents de sabre, et comme Machairodus ou Nimravides ne présentait donc pas les spécialisations extrêmes de machairodontes ultérieurs tels que Homotherium ou Smilodon. Il a vécu en Europe et en Asie il y a entre 15 et 9 millions d’années. D’une taille un peu inférieure à celle d’une panthère, il s’agissait d’un des plus petits félins à dents de sabre. Ses canines étaient encore relativement courtes, sa queue modérément longue, et ses pattes postérieures plus longues que les antérieures, comme chez les félins d’aujourd’hui, lui donnaient une allure très différente de celle de félins à dents de sabre plus récent, dont la posture pouvait rappeler celle d’une hyène, avec des membres antérieurs nettement plus longs que les postérieurs. On le connaît surtout par de nombreux fossiles de l’espèce Paramachairodus ogygia découverts en Espagne.

 

Smilodon

3 espèces :

-       Smilodon gracilis

-       Smilodon fatalis

-       Smilodon populator

Le plus célèbre des félins à dents de sabre était endémique à l’Amérique. La plus petite espèce, Smilodon gracilis, vivait dans l’Est de l’Amérique du Nord il y entre 2,5 millions d’années et 500 000 ans. On estime son poids aux alentours de 100 kg ou un peu moins. Il s’agit de la plus ancienne des 3 espèces de Smilodon, encore proche de son probable ancêtre Megantereon. Smilodon fatalis est certainement le mieux connu des félins à dents de sabre, grâce aux très nombreux squelettes bien conservés retrouvés dans les fosses bitumineuses de La Brea, en Californie.  On a ainsi pu apprendre qu’il s’agissait d’un animal social, vivant en clans comme le lion actuel. Les blessures présentes sur certains squelettes auraient en effet été trop handicapantes pour un animal seul, qui serait mort rapidement, mais certains individus semblent avoir vécu avec des années durant, preuve que leurs congénères prenaient soin d’eux. Smilodon fatalis a vécu du Sud des Etats-Unis jusqu’au Nord du Pérou il y a entre 1,6 millions d’années et 10 000 ans. De la taille d’un lion, mais plus massif, il pesait entre 160 et 280 kg. Ses canines faisaient jusqu’à 25 cm. Smilodon Populator, l’espèce sud-américaine, est certainement le plus gros félin ayant jamais existé. Il peuplait le bassin brésilien il y a entre 1 million d’années et 10 000 ans. Encore plus massif que Smilodon fatalis, on a estimé son poids entre 220 et 400 kg, peut-être plus de 450 kg pour les plus grands mâles. Quand à ses impressionnants crocs, ils pouvaient atteindre la longueur de 28 cm !

 

Xenosmilus

1 espèce :

-       Xenosmilus hodsonae

Xenosmilus est un félin pour le moins étrange. Du moins, ses dents le sont. Il tient son nom ( signifiant " étrange poignard " ) du fait qu'il ne semble appartenir à aucun des 2 sous-groupes de machairodontes : son crâne et sa dentition sont ceux de félins comme Homotherium, sa constitution générale fait plus penser à Smilodon. Il vivait en Amérique du Nord il y a entre 1,8 million d'années et 300 000 ans. Xenosmilus est connu grâce à 2 squelettes presque complets découverts en Floride en 1984. Ceux-ci se trouvaient entourés de dizaines d'os de pécaris, sans doute les proies des félins. Xenosmilus est un des plus gros félins à avoir existé : son poids a été estimé entre 230 et 400 kg.

 

Autres genres

Miomachairodus, Hemimachairodus, Ischyrosmilus, Rhizosmilodon‎, Pontosmilus

Pas d’informations complémentaires concernant ces genres

 

Autre article plus général : Félins à dents de sabre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×