$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Serval

 

Merci beaucoup à ma co-administratrice Gaëlle Denis pour m’avoir permis d’utiliser sa photo de jeune serval. En dehors de celle-ci, et de Wikimedia commons pour hybrides et pelages atypiques, photos par votre webmastrice. Tous droits réservés

Le serval

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

Une classification discutée

Le serval a pour nom scientifique Leptailurus serval, parfois Caracal serval, mais c'est la 1ère appellation qui est la plus largement admise. Le serval est répandu dans une bonne partie de l'Afrique et compte 18 sous-espèce, dont une est malheureusement éteinte. Les études génétiques placent le serval comme parent proche du caracal ( Caracal caracal ) et du chat doré africain ( Caracal aurata ), d'où la proposition de le placer dans le genre Caracal avec eux. Selon les classifications, on peut donc trouver le serval dans le genre Caracal, ou dans son genre à part entière Leptailurus. On recense jusqu’à 19 sous-espèces, essentiellement selon des critères géographiques. Certaines sont toutefois souvent considérées comme synonymes. Je vous en propose ici 14 : 

  • Leptailurus serval beirae : Mozambique
  • Leptailurus serval brachyura : Afrique de l’Ouest, Sahel, Ethiopie
  • Leptailurus serval constantina : Maroc, Algérie, Tunisie
  • Leptailurus serval hamiltoni : Est du Transvaal
  • Leptailurus serval hindei : Tanzanie
  • Leptailurus serval kempi : Ouganda
  • Leptailurus serval kivuensis : Congo
  • Leptailurus serval lipostictus : Nord de l’Angola
  • Leptailurus serval lonnbergi : Sud de l’Angola
  • Leptailurus serval malabiensis : Nord du Botswana
  • Leptailurus serval robertsi : Ouest du Transvaal
  • Leptailurus serval serval : province du Cap en Afrique du Sud
  • Leptailurus serval tanae : Ethiopie, Erythrée, Somalie
  • Leptailurus serval togoensis : Togo, Bénin
  •  

Servals, La Flèche - Tous droits réservés

 

Du blanc au noir . . . mais toujours tacheté


Le pelage du serval est généralement jaune-fauve, marqué de taches noires plus ou moins grandes, souvent allongées dans le sens horizontal et pouvant parfois se rejoindre, en particulier sur les épaules et le long de la colonne vertébrale. La queue courte est annelée de noir. Les oreilles ont le revers noir, avec au centre une tache blanche.

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

Il existe une variante, le servalin, au pelage tirant sur le brun, marqué de très petites taches. Il ne s'agit pas d'une mutation du pelage, mais d'une adaptation au milieu. Les servals à grandes taches se rencontrent plutôt en savanes, et les servalins en milieux boisés. On rencontre entre ces 2 extrêmes toutes les variantes possibles.

Servalin naturalisé - "Serval-2" by cliff1066™ - http://www.flickr.com/photos/nostri-imago/3425081077/. Licensed under CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Serval-2.jpg#/media/File:Serval-2.jpg

Outre les variations régionales, on trouve également des mutations du pelage chez le serval. En Afrique de l'Est, on trouve régulièrement des servals noirs, atteints de mélanisme. On peut toujours voir les taches de ces servals mélaniques, selon l'éclairage.

Ceci n'est pas un serval mais un chat de race savannah, hybride chez lequel on rencontre aussi le mélanisme - "OSH Batman Magic Sioccolata (4492871962)" by Nickolas Titkov from Moscow, Russian Federation - OSH Batman Magic Sioccolata. Licensed under CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:OSH_Batman_Magic_Sioccolata_(4492871962).jpg#/media/File:OSH_Batman_Magic_Sioccolata_(4492871962).jpg

Plus rares sont les cas de servals blancs. Pâlement tachetés, avec des yeux sombres, ils ne sont pas albinos mais leucistiques. 4 cas sont connus : un né au Canada mais mort chaton et les 3 frères Kongo, Tonga ( en photo ) et Pharoah, nés en 1997 et 1999 au zoo d'Easy Street, aux Etats-Unis, devenu aujourd'hui le refuge spécialisé en félins Big Cat Rescue. Kongo est aujourd'hui décédé et les 2 autres servals blancs vivent toujours au refuge, de même que leur père Frosty, lui un rare serval pie : atteint d'albinisme partiel, avec les pattes et une partie de la queue blanc, et le reste du corps de couleur normale.

"White serval-2" by nhpanda - http://www.flickr.com/photos/nhpanda/5921793305/. Licensed under CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:White_serval-2.jpg#/media/File:White_serval-2.jpg

 

Hybrides


Le serval a été croisé par l'homme avec deux autres espèces de félins : le caracal et le chat domestique. L'hybride d'un caracal mâle et d'un serval femelle est un caraval, le contraire un servical. Caraval et servical ont une allure générale plus proche du serval que du caracal, avec un pelage semblable à celui du servalin, même si certains traits du caracal peuvent être observés, comme les pinceaux de poil aux oreilles. L'hybridation du serval avec le chat domestique a donné naissance à une race appelée savannah. La première naissance de ce genre de chat hybride a eu lieu en 1986, et la race est aujourd'hui de plus en plus populaire. Le savannah est un chat de grande taille, tacheté comme un serval, haut sur pattes. Son apparence est plus ou moins proche de celle du serval selon les individus et la génération ( les premières générations d'hybrides ressemblent plus au serval ).

"Savannah Cat" by Michelle Mills - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Savannah_Cat.jpg#/media/File:Savannah_Cat.jpg

 

Répandu mais mal connu


Le serval est un des carnivores les plus répandus d'Afrique, et pourtant, on le connait mal. Relativement petit, discret et essentiellement nocturne, le serval est difficile à étudier dans la nature. On pense que l'abondance des rongeurs, ses proies principales, constitue pour lui une garantie de survie et que le serval ne devrait pas avoir trop de difficultés à survivre même dans les régions agricoles. En théorie donc, la population sauvage des servals devrait se maintenir. Et pourtant, on est bel et bien sûr d'une chose : elle est en déclin.

Serval, La Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

L'art du bond


Fin, élancé, avec une petite tête, le serval n'est pas sans rappeler le guépard. De tous les félins, c'est également le serval qui a les plus longues pattes proportionnellement à sa taille. Pourtant, il n'est pas taillé pour la course mais conçu pour le saut. Pour chasser les rongeurs, le serval saute haut et retombe sur sa proie qu'il cloue au sol .Il lui arrive aussi de la projeter en l'air avant de la rattraper. Mais c'est lorsqu'il chasse les oiseaux que le serval est le plus impressionnant. Capable de bonds dépassant parfois 3 mètres de hauteur, soit presque 3 fois sa taille, il fauche d'un coup de griffes les oiseaux qui s'envolent.

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

Chasser à l'ouïe


Ce qui frappe d'abord chez le serval, ce sont ses oreilles. 22% de la longueur du crâne du serval est consacrée à ses oreilles ! Oreilles qui sont les plus grandes de la famille des félins proportionnellement à la taille du serval. Nul besoin face à de telles oreilles de préciser que l'ouïe du serval est particulièrement fine. C'est le sens dont il se sert le plus pour chasser. Doté d'une moins bonne vision que d'autres félins, le serval chasse à l'écoute. Une fois le rongeur repéré et localiser avec précision grâce aux bruits infimes faits par la proie, le serval bondit et la cloue au sol. Le félin n'a même pas eu besoin de voir sa proie, il lui suffisait de l'entendre.

Serval, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

 

Cycle de vie


Vivant dans des régions chaudes où il trouve suffisamment de proies toute l'année, le serval n'a pas de saison de reproduction particulière, même si les naissances coïncident le plus souvent avec le pic de population annuel des rongeurs, proies principales du serval. 1 à 4 chatons, généralement 2, naissent après une gestation de 66 à 77 jours. Les petits perdent leurs dents de lait à 6 mois et savent chasser seuls à 9 mois. Ils quittent généralement leur mère vers 1 an. S'ils la quittent plus tôt ou si elle a perdu ses chatons, une femelle peut parfois avoir 2 portées dans la même année. Les jeunes servals atteignent leur maturité sexuelle entre 12 et 15 mois. Dans la nature, la longévité moyenne d'un serval est de 10 ans, mais en captivité ils atteignent jusqu'à 20 ans.

Jeune serval, Parc des Félins - Photo par Gaëlle Denis, Tous droits réservés - Cliquez pour aller faire un tour sur sa page Facebook consacrée à la photographie !

 

Le serval et l'homme


L'homme et le serval se connaissent depuis longtemps. Le serval était déjà domestiqué à l'époque des anciens égyptiens, qui le vénéraient au même titre que le chat et un autre petit félin sauvage du Nil, le chaus. Les jeunes servals sont assez faciles à apprivoiser, et même parfois les adultes. Apprivoisé, le serval est un animal très attaché à son maître, qui supporte mal d'en être séparé. Mais même si le serval supporte bien la captivité et le contact humain, il ne faut pas oublier qu'il reste un animal sauvage. Classé à l'annexe 2 de la CITES, il faut dans notre pays être détenteur d'un certificat de capacité pour avoir un serval. Et s'il s'apprivoise, ce n'est pas un chat. Il ne sera pas aussi docile qu'un bon vieux matou. La place du serval est dans son milieu . . . que les activités humaines grignotent de plus en plus.

Serval, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

 

Proies


Comparé à d'autres félins, le serval est de constitution plutôt gracile. Aussi, il préfère ne pas s'attaquer à des proies plus grandes que lui, au risque de briser ses longues pattes fines. Pour un serval, une fracture signifierait dans la plupart des cas la mort car elle l'empêcherait de chasser. Aussi le serval est un spécialiste des petites proies. Opportuniste, il chasse de nombreux petits animaux : rongeurs, oiseaux, lézards, grenouilles, insectes. Ne se nourrissant que de petites proies, il doit chasser longtemps afin de combler sa faim : on a observé un serval tuant et mangeant 28 grenouilles en 45 minutes. Sa technique est rodée, et le serval obtient un des meilleurs taux de réussites à la chasse parmi les félins : 1 traque sur 2 en moyenne est couronnée de succès. Mais même s'il est spécialiste des petites proies, il arrive au serval de s'attaquer à de plus gros animaux s'il estime que ça en vaut la peine. On a ainsi déjà vu un serval plonger dans un lac pour attraper un flamand rose !

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

Prédateur . . . et proie


Comme tous les carnivores de petite taille, le serval doit faire face aux prédateurs plus grands, pour lesquels il constitue une proie potentielle. La prédation des panthère, hyène et lycaon sur le serval est avéré, et les chatons ont également à craindre des rapaces comme l'aigle martial ou le hibou grand duc. Toutefois, le serval est malin et les autres carnivores ne constituent pas un danger important pour l'espèce. La menace vient d'ailleurs. Car ne l'oublions pas, le principal prédateur du serval, c'est l'homme . . . Le serval n'est pas considéré comme une espèce en danger. Pourtant, chassé, son milieu naturel grignoté par les activités humaines, la sous-espèce du Cap ( pointe Sud de l'Afrique ) est déjà éteinte, et le serval a quasiment disparu d'Afrique du Nord. Partout ailleurs en Afrique, les populations de serval sont en déclin.

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

Territoire


Le serval est un félin solitaire. La superficie du territoire peut varier de 9 à 31 km2 de savane selon l'abondance des proies, le territoire d'un mâle étant plus grand que celui d'une femelle. Un serval peut marquer son territoire jusqu'à 30 fois par heure ! Ce félin supporte mal la présence d'un intrus sur un terrain qu'il considère comme sien. La confrontation s'engage si celui-ci refuse de déguerpir. Il s'agit essentiellement de manœuvres d'intimidations, dos arqué, oreilles couchées, aucun des adversaires ne voulant risquer une blessure. Les adultes ne se rencontrent qu'en période de reproduction.

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

Taille


Le serval est un félin de taille moyenne. Longiligne et haut sur pattes, il n'est pas très massif. Le serval mesure généralement entre 1m et 1m60, dont 25 à 40 cm pour la queue relativement courte, et de 40 à 65cm au garrot. Il pèse le plus souvent de 9 à 18 kg, parfois plus. La taille du serval varie selon la région et le sexe. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Serval, la Boissière du Doré - Tous droits réservés

 

Dans la culture


" Il Gattopardo " est un célèbre roman italien de 1958 adapté en film en 1963. En français, le titre est traduit par " Le Guépard ", en anglais par " The Leopard " ( " Le Léopard ", idem en allemand ). Mais au final, quel félin est ce " gattopardo " ? Le mot italien d'origine sert à désigner de façon générale les félins tachetés de petite taille. Or, guépard et léopard sont de grande taille. En fait, le félin originellement désigné par l'auteur et qui servait d'emblème à sa famille est en réalité . . . le serval !

Serval, Refuge de l'Arche - Tous droits réservés

Commentaires (5)

1. Inconnut personnel 31/05/2012

Merci pour ces expliquation sur les Servals.
Je ne savais pas que des chats domestiques pouvaient avoir des origines des Serval ^^

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×