$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Lynx boréal

Hors Wikimedia commons, Photos par votre webmastrice. Tous droits réservés
 

Le lynx boréal

 

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Origines


Les lynx, félins parmi les plus discrets, sont paradoxalement parmi ceux dont on connaît le mieux les origines. L'ancêtre des 4 espèces actuelles de lynx était le lynx d'Issoire, Lynx ossiorodensis, dont on a retrouvé de nombreux fossiles sur toute sa large aire de répartition. Apparu dans le Sud de l'Afrique il y a 4 millions d'années, le lynx d'Issoire s'est ensuite répandu en Europe, Asie puis Amérique du Nord. Plus proche des chats que des lynx, il possédait toutefois déjà certaines caractéristiques typiques des lynx : queue courte, 28 dents au lieu des 30 dents des autres félins. Il s'est éteint il y a environ 500 000 ans. En Europe, le lynx d'Issoire a évolué vers le lynx des cavernes, Lynx spelaea, dont sont issus d'abord le lynx pardelle, puis le lynx boréal. Le lynx boréal, plus grand, a progressivement repoussé son cousin vers la péninsule ibérique et l'a remplacé ailleurs. Aujourd'hui, le lynx boréal est un des félins ayant la plus vaste aire de répartition.

Lynx des Carpates, Bioparc de Doué la Fontaine - Tous droits réservés

Comme le prouve cette gravure de la grotte de la Madeleine, nos ancêtre connaissaient le lynx . . .
Maintenant, le félin représenté est-il bien un lynx boréal ? Les ossements retrouvés dans la grotte appartenaient plus probablement à un lynx pardelle, ce qui laisse à penser que le félin gravé serait plutôt un lynx pardelle. Durant la Préhistoire, ces deux espèces proches, toutes deux descendantes du lynx des cavernes, se côtoyaient encore, avant que le lynx boréal ne devienne dominant ailleurs que dans la péninsule ibérique.

« Prehistoire---Photo-detail-plaquette-Madeleine » par Inconnu — Le lynx dans l'art pariétal. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Prehistoire---Photo-detail-plaquette-Madeleine.gif#/media/File:Prehistoire---Photo-detail-plaquette-Madeleine.gif

 

Classification


La lignée des lynx ( genre Lynx ) est très proche de celle du chat sauvage ( genre Felis ). L'ancêtre des 4 espèces actuelles, le lynx d'Issoire ( voir paragraphe précédent ) a évolué en Europe pour donner le lynx des cavernes, ancêtre direct du lynx pardelle puis du lynx boréal. Le parent le plus proche du lynx boréal est donc son cousin espagnol, le lynx pardelle. De fait, les deux espèces se ressemblent beaucoup, mais le lynx boréal est plus grand et son pelage généralement plus clair. Le nom scientifique du lynx boréal est Lynx lynx. La classification des sous-espèces est discutée, variant de 5 à plus d'une dizaine. Je vous en présente ici 10 :
- Lynx lynx lynx, le lynx d'Europe, ou lynx d'Eurasie : Scandinavie, pays baltes, Russie
- Lynx lynx carpathicus, le lynx des Carpates : Europe centrale, mais aussi Europe de l'Ouest ( les lynx réintroduits provenaient du Nord des Balkans )
- Lynx lynx martinoi, le lynx des Balkans : sud-ouest des Balkans
- Lynx lynx dinniki, le lynx du Caucase : Turquie, Caucase
- Lynx lynx isabellinus, le lynx du Tibet : Asie centrale
- Lynx lynx wardi, le lynx de l'Altaï : Asie centrale
- Lynx lynx kozlovi, le lynx du Baïkal : centre de la Sibérie
- Lynx lynx wrangeli, le lynx de Sibérie : Est de la Sibérie
- Lynx lynx stroganovi, le lynx de l'Amour : région du fleuve Amour, en Sibérie extrême-orientale

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Hybrides


On a peu d'informations sur les hybrides de lynx boréal, bien que des croisements incluant cette espèce aient existé. On connais le cas d'une hybridation entre lynx boréal et serval en 1992. Des hybrides issus du croisement d'un lynx boréal et d'un lynx du Canada sont également parfois reportés.

 

Plus ou moins tacheté


Des 4 espèces de lynx, le lynx boréal est celle dont la couleur de la fourrure varie le plus, selon les régions bien sûr, mais aussi d'un individu à l'autre. Le pelage est épais, plus clair sur le dessous. Le revers des oreilles est foncé et marqué d'une tache blanche. Une ligne foncée par aussi du coin des yeux et des joues pour rejoindre les favoris. Les pinceaux de poil aux oreilles et l'extrémité de la queue sont noirs. La couleur de fond du pelage peut varier du gris pâle au brun foncé, en passant par toute une palette de gris, fauves et bruns. Les taches peuvent être pleine ou en rosettes. Plus ou moins nombreuses, elles varient du noir au brun pâle, voire disparaissent. Certains lynx boréaux ont en effet un pelage quasiment uniforme.

Lynx d'Europe, Parc zoologique de Paris - Tous droits réservés

 

Lynx blancs


Les lynx blancs ne sont pas albinos. En effet, leurs yeux gardent la couleur ordinaire de ceux de l'espèce ( vert à jaune ) et quelle que soit l'intensité du blanc, ils conservent toujours l'extrémité de la queue noire. En fait, la couleur du pelage de ces félins varie du blanc profond à un crème pouvant être nuancé de fauve. Le pelage n'est pas forcément uni, et on peut donc souvent distinguer des taches plus ou moins nettes. Les pinceaux de poil aux oreilles sont blanc à crème. On ne sait pas vraiment si ces lynx boréaux blancs sont leucistiques ou s'il s'agit seulement d'une variante de couleur.

« Lynx lynx (Kerkrade Zoo) 01 » par Gérard van Drunen — Flickr. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lynx_lynx_(Kerkrade_Zoo)_01.jpg#/media/File:Lynx_lynx_(Kerkrade_Zoo)_01.jpg

 

Cycle de vie


Les jeunes lynx boréaux naissent au printemps ou au début de l'été, généralement entre avril et juin, après une période de gestation de 63 à 74 jours. Si la femelle perd sa première portée, elle peut aussi en avoir une deuxième plus tard durant l'été. La portée compte 1 à 5 petits, généralement 2 ou 3. Les petits ouvrent les yeux entre 10 et 12 jours. A 6 ou 7 semaines, ils commencent à s'aventurer hors de leur tanière et à manger de la viande, mais ne seront pas sevrés avant l'âge de 5 ou 6 mois. Les jeunes lynx accompagnent alors leur mère à la chasse. Ils deviennent indépendants à l'hiver suivant. La jeunesse d'un lynx boréal est difficile, et jusqu'à 80% des petits n'atteignent pas cet âge. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle à 2 ans et les mâles vers 3 ans. Une femelle pourra élever une portée chaque année dans de bonnes conditions. Un lynx boréal peut espérer vivre une quinzaine d'année dans la nature, mais jusqu'à 20 ans voire plus en captivité. Le record connu est de 24 ans.

Bébés lynx boréaux de 3 mois, Domaine de la Bourbansais - Tous droits réservés

 

En Europe, le déclin du lynx . . .


Le lynx boréal est le plus grand des lynx et également le plus grand félin d'Europe. Victime comme le loup des supersitions au Moyen-Age et même jusqu'au XXème siècle, il a été, toujours comme le loup, victime de campagnes visant à l'éradiquer en Europe de l'Ouest. A l'Est, il est toujours resté présent. Mais à l'Ouest, il s'est de plus en plus raréfié. Aujourd'hui, son retour provoque nombre de tensions. Revenu naturellement ou réintroduit, le lynx reste un mal-aimé. On le voit peu, mais on sait qu'il est bien là . . . et nombre de personnes n'acceptent pas encore sa présence. Le cas de la France est un bon exemple de ce qui est arrivé au lynx boréal en Europe de l'Ouest et des polémiques qu'il provoque encore aujourd'hui, à l'instar des autres grands prédateurs européens que sont l'ours et le loup.
En France, victime des hommes, le lynx disparaît vers 1830 dans les Vosges, 1875 dans le Massif Central et 1885 dans le Jura. Le dernier spécimen pyrénéen connu est capturé en 1917 et le dernier lynx des Alpes françaises tué en 1928. Plus aucun lynx ne foulera le sol français durant des décennies . . .

Lynx d'Europe, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

. . . et son retour discuté


Un programme de réintroduction du lynx boréal dans les Vosges françaises est lancé dans les années 1980. De 1983 à 1993, 21 lynx en provenance de Slovaquie sont relâchés dans le Sud des Vosges. Près de la moitié ne survivront pas longtemps, bien souvent par la faute de l'homme. Ains, le premier mâle relâché a été braconné . . . Mais la dizaine de lynx restant a participé à l'établissement d'une population de lynx dans les Vosges. Malheureusement celle-ci a depuis été décimée par le braconnage. A la fin des années 1980, le lynx est également de retour dans le Jura. Dans ces montagnes puis dans les Alpes, le retour du lynx se fait naturellement, depuis la Suisse et l'Allemagne. Depuis, le le lynx boréal continue d'étendre son territoire vers l'Ouest. Sa présence dans le Rhône a été confirmée en février 2011. On estime à près de 200 la population actuelle de lynx boréaux en France, mais les observations directes de cet animal très discret sont peu fréquentes. Le retour du lynx suscite la polémique. Les chasseurs le considèrent comme un concurrent. Pourtant, le lynx tue beaucoup moins de chamois que les chasseurs ! Quant aux éleveurs, qui craignent pour leur troupeaux . . . Le lynx est un animal très timide. La présence d'un chien ou d'un berger suffit à la repousser et les attaques de lynx sur les moutons restent rares. Malgré tout, le lynx n'est toujours pas pleinement accepté.

Lynx d'Europe, Parc zoologique de Paris - Tous droits réservés

 

Proies


Le lynx boréal est un prédateur solitaire surtout nocturne. Ses proies favorites sont les ongulés de taille moyenne ( chevreuil, chamois ), parfois plus grands ( renne, sanglier ), et il chasse également rongeurs, lièvres, et des carnivores plus petits que lui comme le renard roux. Un lynx boréal peut parcourir 20km en une seule nuit à la recherche de proies. D'ordinaire non charognard, il ne dédaigne toutefois pas une bonne occasion si elle se présente. Le taux de réussite de la chasse dépend du lynx et de son expérience : une femelle avec petits réussira en moyenne à attraper la proie traquée 6 ou 7 fois sur 10, un mâle 4 à 6 fois sur 10, et un jeune adulte 1 ou 2 fois sur 10. Le lynx ne poursuit souvent pas sa proie sur plus de 200 mètres avant d'abandonner. Dans le cas d'attaques réussies, 20 mètres suffisent généralement au lynx pour saisir l'animal convoité et le mettre à mort. S'il attrape une grande proie, le lynx pourra revenir se nourrir sur la carcasse plusieurs jours d'affilé, jusqu'à ce qu'il ne reste plus de viande.

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

Pinceaux, favoris et oeil de lynx

Outre ses longues pattes et sa queue courte, ce qui distingue le lynx des autres félins, c'est l'alliance des favoris, ces longs poils des joues, et des pinceaux, ou plumets, touffe de poils généralement noire à l'extrémité des oreilles. D'autres félins possèdent des favoris ( tigre ) ou des pinceaux ( caracal, chat des marais ), mais jamais les 2 à la fois, ce privilège est réservé aux lynx ! Mais à quoi leurs servent-ils ? On pense que ces longs poils, que ce soit au niveau des joues ou des oreilles, aident à mieux canaliser les sons, ce qui améliorerait l'audition du lynx. C'est la vue de cet animal qui est réputée, d'où l'expression "avoir un oeil de lynx", mais en réalité elle ne semble pas meilleure que celle des autres félins et son sens principal est l'ouïe, donc nous devrions plutôt dire "avoir des oreilles de lynx" ! L'association entre le lynx et une vue perçante nous vient en réalité d'un amalgame entre le mot " lynx " et le nom d'un héros grec à la vue légendaire, Lyncée. 

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Un prédateur parmi d'autres


Le lynx boréal habite une large aire de répartition couvrant une partie de l'Europe et presque toute l'Asie du Nord et centrale. C'est un prédateur forestier appréciant surtout forêt boréale et forêt de montagne. Il n'est pas le seul carnivore à vivre là. Les plus petits prédateurs ne sont pas pour lui une menace. Renards et chats sauvages figurent en effet parfois au menu du lynx boréal. Les plus grands carnivores constituent eux des concurrents. Un glouton peut tuer un lynx défendant sa proie. La prédation du tigre de Sibérie sur le lynx boréal est avérée, et dans le Sud de son aire de répartition le lynx peut aussi rencontrer panthère et panthère des neiges. Le principal rival du lynx boréal reste toutefois le loup gris. Un lynx s'attaquera parfois à un louveteau ou à un loup solitaire. En meute, les loups sont capables de venir à bout d'un lynx si celui-ci ne se réfugie pas dans un arbre. On a d'ailleurs remarqué une baisse de la population de lynx dans les régions où le loup fait son retour.

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Taille


Le lynx boréal est la plus grande des 4 espèces de lynx existantes. A l'instar d'autres félins, sa taille tend à varier selon les régions. Les lynx boréaux les plus grands sont ceux des régions froides de Sibérie. Le lynx boréal peut mesure de 90cm à 1 mètre 50 de long environ, dont 11 à 25 cm pour la queue courte et mesure de 65 à 75 cm au garrot. Le poids moyen du lynx boréal est de 10 à 30 kg, mais on a déjà recensé en Sibérie des spécimens de 38 kg, et même parfois jusqu'à 45 kg. Les mâles sont en moyenne un quart plus gros que les femelles.

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Dans l'esprit des hommes


Le lynx est connu depuis longtemps des hommes. Bien que les représentations de ce félin soient rares, on a trouvé des gravures de la Préhistoire dépeignant des lynx. Toutefois au fil du temps le discret lynx boréal est davantage devenu dans l'imaginaire humain un animal fabuleux, quasi mythique. On pensait que ses yeux pouvaient éclairer un chemin, rendre aveugle si on les regardaient en face, et même que le lynx pouvait voir à travers les murs. Cette légende vient de la confusion avec Lyncée, nom d'un héros mythique grec à la vue extraordinaire. Au Moyen-Age, on connait plus souvent le lynx sous le nom de loup-cervier. On le décrivait comme une sorte de loup tacheté, très agressif, ayant un goût prononcé pour la cervelle humaine.

Lynx d'Europe, Parc zoologique de Paris - Tous droits réservés

L'extrême discrétion du lynx n'a fait que renforcer le mythe. Légende et réalité ont finit par tant s'éloigner l'une de l'autre qu'on a considéré loup-cervier et lynx comme 2 animaux entièrement différents. Dans les années 1800 on traquait le loup-cervier et considérait les lynx tués comme des " bêtes exotiques ". Ces légendes ont toutefois contribué à une chasse du lynx dans le but de l'éradiquer. Il s'est considérablement raréfié en Europe de l'Ouest, jusqu'à même s'éteindre en France.
Aujourd'hui le lynx est de retour dans nos contrées, où il a fait l'objet d'un programme de réintroduction. Bien que parfois décrié, il déchaine moins les polémiques que l'ours ou, surtout, le loup. Le lynx boréal est toutefois plus fragile, ce qui explique son extinction bien plus rapide que celle du loup en France. Aujourd'hui ces prédateurs sont de retour. Ils ont leur place, essentielle, dans notre écosystème, à nous de le comprendre. Le lynx était là bien avant l'homme.

Lynx de Sibérie, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×