$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Jaguarondi

Photos par votre webmastrice. Tous droits réservés
 

le jaguarondi

Jaguarondi, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

Classification


Le jaguarondi est un félin si atypique qu'on l'avait auparavant classé dans un genre à part, Herpailurus. Il s'est récemment révélé être en fait le parent actuel le plus proche du puma. La lignée commune au puma et au guépard ( ainsi qu'à un genre intermédiaire aujourd'hui éteint, les guépards américains ) a divergé des autres petits félins il y a 6,7 millions d'années avec un puma primitif européen. La suite reste encore un mystère. On ne sait pas exactement quand les 3 lignées se sont séparées ni où. Toujours est-il que le genre Puma a gagné l'Amérique du Sud il y a 2 à 3 millions d'années. C'est là qu'est par la suite apparu, on ne sait trop quand, le jaguarondi, après s'être différencié du puma. Son nom scientifique est donc Puma yagouaroundi.
On compte 8 sous-espèces de jaguarondi :
- Puma yagouaroundi armeghinoi : Ouest de l'Argentine, Est du Chili
- Puma yagouaroundi cacomitli : Sud du Texas, Est du Mexique
- Puma yagouaroundi eyra : Paraguay et Argentine
- Puma yagouaroundi fossata : du Sud du Mexique au Honduras
- Puma yagouaroundi melantho : Pérou et Brésil
- Puma yagouaroundi panamensis : du Nicaragua à l'Equateur
- Puma yagouaroundi tolteca : Ouest du Mexique
- Puma yagouaroundi yagouaroundi : Amazonie

Jeunes jaguarondis, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

Les noms du jaguarondi


Le mot " jaguarondi " vient du guarani, un dialecte sud-américain ou " yagua-rhundi " désigne cet animal. Pendant longtemps, on a aussi appelé ce félin " eyra ". A l'origine, les coloris très différents étaient considérés comme 2 espèces : le jaguarondi, forme grise et l'eyra forme rousse. On sait bien aujourd'hui qu'il s'agit d'une seule et même espèce, mais le nom d'eyra est parfois toujours employé. En raison de sa ressemblance avec les mustélidés, le jaguarondi peut aussi être nommé " chat-loutre " ou " chat-belette ".

Chat-belette


On qualifie souvent le jaguarondi de moins " félin " des félins. Même le manul, véritable boule de fourrure, ressemble sans doute plus à un chat ! Le jaguarondi est parfois appelé chat-loutre ou chat-belette en raison de son apparence assez proche de ces animaux et d'autres membres de cette famille de carnivores que sont les mustélidés. Le jaguarondi est bâti tout en longueur, avec un corps mince et une queue qui constitue en moyenne 40% de la longueur totale de l'animal. Il est trapu, court sur pattes. Sa tête paraît petite par rapport au reste du corps, et ses oreilles sont petites et basses. Le jaguarondi, à la manière des belettes, est taillé pour se faufiler à travers les buissons, ce qui en fait un félin plutôt atypique.

Jaguarondi, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

En deux teintes


Au sein d'une même portée, la couleur du pelage du jaguarondi peut beaucoup varier. L'espèce présente 2 teintes principales, le roux et le gris-brun, qui se déclinent en bon nombre de nuances, allant d'un roux vif à une teinte châtaigne, d'un brun chocolat à un gris très foncé. On a également déjà vu des jaguarondis mélaniques, entièrement noirs. Le poil du jaguarondi est également tiqueté, c'est à dire pas de la même couleur sur toute la longueur du poil, en particulier chez la variante gris-brun. Lorsqu'il se hérisse, il peut donner l'impression que l'animal change de teinte ! Une étude génétique a montré que la couleur d'origine du jaguarondi était le roux. Suite à une évolution, la forme brun-gris s'est répandu et semble aujourd'hui plus courante que la variante rousse. Toutefois, en milieu aride, c'est le roux, plus clair et qui fournit donc un meilleur camouflage, qui domine. En forêt, la majorité des jaguarondis seront bruns, afin de mieux se dissimuler dans l'ombre des sous-bois. Qu'il soit roux ou gris-brun, le pelage du jaguarondi est quasiment uniforme, à l'instar de celui de son proche parent le puma. Il peut juste présenter quelques marquages plus clairs au niveau du museau.

Jaguarondi, Parc des Félins - Tous droits réservés

Un félin plutôt sociable


S'il semble préférer rester seul, on a déjà vu des jaguarondi vivre et chasser en couple, voire même former de petits groupes afin de s'attaquer à de plus grosses proies que ce dont ils ont l'habitude. Même solitaire, le jaguarondi paraît plus sociable que d'autres félins. Il n'est pas vraiment territorial et tolère bien la présence de congénères à proximité.
Son caractère fait du jaguarondi un félin assez facilement apprivoisable. En Amérique du Sud, il fut même domestiqué par certains peuples précolombiens, occupant la place de chasseur de rongeur dévolue de l'autre côté de l'Atlantique au chat domestique.

Jeunes jaguarondis, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

Cycle de vie


Les femelles jaguarondi peuvent mettre bas à n'importe quel moment de l'année, mais on observe toutefois un pic des naissance en automne, dans le Nord de l'aire de répartition de l'espèce. Les chatons naissent après une période de gestation de 70 à 75 jours. La portée peut compter de 1 à 4 petits, généralement 2 ou 3. Les jeunes jaguarondis commencent à manger de la viande vers 6 semaines. Ils ne deviennent véritablement indépendants que vers 2 ans, âge où ils atteignent la maturité sexuelle. Une femelle peut donc avoir dans la nature une portée tous les 2 ans en moyenne. A l'état sauvage la longévité du jaguarondi est estimée à 10 à 12 ans, mais en captivité on en a vu vivre jusqu'à 16 ans.

Jaguarondi, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Proies


Le jaguarondi est un petit prédateur opportuniste, qui s'attaque à une grande variété de proies. A l'instar de beaucoup de petits félins, ses proies de prédilection restent les rongeurs, mais il chasse aussi souvent oiseaux et petits reptiles. Il lui arrive aussi de pêcher ou d'attraper de petits singes tels que les ouistitis. Les insectes et araignées constituent une part non négligeable de l'alimentation du jaguarondi, et il ne dédaigne pas non plus certains végétaux. Le jaguarondi semble préférer la solitude, mais on en a déjà vu chasser en couple ou en petit groupe afin de s'attaquer à des proies plus grosses que d'ordinaires, comme les lapins ou les opossums.

Jeune jaguarondi, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

Taille


Le jaguarondi est un félin de taille moyenne. Selon les régions, son gabarit peut varier de celui d'un chat domestique au double. Toutefois, le jaguarondi est battit différemment d'un chat : plus fin, tout en longueur, plus trapu, avec une tête relativement petite. Le jaguarondi est également le deuxième plus grand chat sauvage d'Amérique du Sud après l'ocelot. Il mesure de 80cm à 1 mètre 40 de long environ, et de 25 à 30 cm au garrot. La queue de 31 à 60 cm constitue en moyenne 40% de la longueur totale du jaguarondi. Ce félin peut peser de 3 à 10 kg. La taille peut varier selon les régions. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Jaguarondi, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

Le jaguarondi et l'homme


Le jaguarondi est un petit félin adaptable. Il fréquente aussi bien les forêts que les milieux de broussailles et s'il se rencontre plutôt en plaine, on a déjà observé des jaguarondis jusqu'à 3200 mètres d'altitudes. Même si sa population décline en raison de la déforestation, le jaguarondi souffre moins que d'autres félins de la perte de son habitat. Sa fourrure étant peu appréciée, il n'est presque pas chassé et cela ne constitue donc pas une menace pour l'espèce. Bien qu'en voie de disparition dans le Nord de son aire de répartition ( Texas, Nord du Mexique ), le jaguarondi se porte donc plutôt bien.
Compagnon de l'homme depuis des siècles, le jaguarondi était autrefois domestiqué par certains peuples d'Amérique du Sud. Il est toujours facilement apprivoisable et supporte plutôt bien la captivité. Malgré tout, mal connu du public, le jaguarondi reste relativement peu répandu dans les parcs zoologiques.

Jeune jaguarondi, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

 

 

Commentaires (2)

1. Catherine D (Fan Félins) 22/11/2011

Merci pour cet article, j'ai appris beaucoup de chose sur cette espèce que j'ai découverte au PDF et que j'aime beaucoup, de part sa morphologie et ses couleurs.

Catherine

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×