$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Chaus

Hors Wikimedia commons, Photos par votre webmastrice. Tous droits réservés

Le chaus, ou chat des marais

 

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Classification


Le chaus est la plus grande des 4 espèces du genre Felis, comprenant également le chat des sables, le chat à pieds noirs et le chat sauvage. Ce genre est un des plus anciens encore existant chez les félins. Le genre Felis s'est en effet distingué des genres proches, Otocolobus et Prionailurus, il y a 8 à 10 millions d'années. Le chaus est la première espèce a avoir divergé. Son parent le plus proche est le chat à pieds noirs. Le nom scientifique du chaus est Felis chaus. On distingue 9 sous-espèces, établies surtout selon des critères géographiques :
- Felis chaus chaus : Iran, Pakistan, Afghanistan, Asie centrale
- Felis chaus affinis : Vietnam, Laos, Cambodge, Himalaya
- Felis chaus fulvidina : Thailande, Birmanie
- Felis chaus furax : Syrie, Irak
- Felis chaus kelaarti : Sri Lanka
- Felis chaus kutas : Est de l'Inde, Bangladesh
- Felis chaus nilotica : Égypte
- Felis chaus oxiana : Russie
- Felis chaus prateri : Ouest de l'Inde

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Chat des marais


Le chaus est aussi appelé chat des marais, car il affectionne beaucoup ce milieu. On le rencontre aussi dans des milieux de savane ou de forêt tropicale sèche. Malgré son autre nom de chat de jungle, il ne fréquente pas la forêt tropicale humide. Le chaus est adaptable, et se rencontre même en montagne jusqu'à 2400 mètres d'altitude, peut être plus dans l’Himalaya. Toutefois il n'apprécie guère le froid, et reste absent des régions où il neige souvent. Il n'est pas rare non plus d'observer le chaus dans les plantations ou non loin des villages. Son adaptabilité permet à cette espèce d'occuper une vaste aire de répartition. Il se rencontre en Asie de la Turquie à l'Indochine et en Afrique dans la vallée du Nil.

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Fauve et noir


Le chaus est un des quelques félins à arborer un pelage uni, ou du moins quasiment uni. Sa fourrure est gris fauve, un peu plus claire sur le dessous. Ses pattes peuvent être légèrement rayées. La queue du chaus est partiellement annelée, et l’extrémité brun foncé à noire. Le revers des oreilles est foncé, et celles-ci sont ornées de petits pinceaux de poils noirs, à l'instar de son cousin le chat orné ( une sous-espèce du chat sauvage ).
Il existe une variante mélanique. Ces chaus entièrement noirs sont plutôt rares. On peut en observer en captivité en France, au Parc des Félins ( où votre webmastrice a par ailleurs photographié l'individu ci-dessous ! ). Le mélanisme a pour particularité chez le chat des marais d'être dominant et non récessif, comme chez le jaguar : les petits peuvent naître noirs même si un seul de leurs parents est porteur du gène, et tout chaus porteur du gène du mélanisme l'exprimera et sera donc noir.

Chat des marais noir, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Hybrides


Bien que des hybrides de chaus et de chat domestique soient recensés depuis les années 1860, le chausie est une race surtout développée depuis la fin des années 1960. Dans son apparence, le chausie ressemble beaucoup au chaus, avec son poil tiqueté et son grand corps fin. La race est parfois aussi appelée stone cougar. Comme pour d'autres hybrides, les mâles des premières générations sont stériles. Comme le chaus, le chausie peut parfois être noir. Ce genre d'hybride a parfois été recensé dans la nature, surtout en Inde.
On connaît également un cas de croisement entre une femelle chausie et un mâle d'une autre race hybride, le bengal ( chat domestique x chat léopard ). La nouvelle race est en cours de développement sous le nom de jungle.

"Chausie IMG 5531" by Wilczakrew - Own work. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Chausie_IMG_5531.jpg#/media/File:Chausie_IMG_5531.jpg

 

Cycle de vie


Les jeunes chaus naissent selon les régions entre décembre et juin. La gestation dure de 63 à 66 jours, soit environ autant qu'un chat domestique, bien que le chaus soit plus grand. Cette période de gestation est d'ailleurs relativement courte pour un félin de sa taille. La portée compte de 3 à 5 chatons, généralement 3. Il arrive parfois qu'une femelle ai 2 portées au cours de l'année, mais là aussi tout dépend du contexte, si elle a perdu la première par exemple. Nés sourds et aveugles comme tous les petits félins, les chatons ouvrent les yeux entre 10 et 13 jours. Ils sont complètement sevrés vers 3 mois, commencent à chasser seuls vers 6 mois. Vers 9 mois, ils sont indépendants et quittent leur mère. Les jeunes chaus atteignent leur maturité sexuelle vers 11 mois. En captivité, le mâle s'occupe des chatons autant que la femelle, voire plus. On ignore si ce comportement existe aussi dans la nature. Le chaus est peut être le seul félin à vivre plus vieux dans la nature ( 12 à 14 ans ) qu'en captivité ( 10 à 12 ans ). Les records sont de 14 ans en captivité et 20 ans à l'état sauvage.

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Proies


Le chaus chasse en solitaire et à peu près à toute heure. Il est moins nocturne que la plupart des félins, bien que souvent actif la nuit. Il peut parcourir 3 à 6 km lors d'une chasse. Le chaus se nourrit de diverses petites proies : rongeurs, lièvres, oiseaux, grenouilles, petits reptiles et même marcassins. Il chasse généralement à l'affût ou à l'approche, à l'instar de la majorité des félins, mais si besoin est il est capable de courir à 32km/h. Il sait aussi pêcher. Le chaus est en effet un bon nageur, et on en a déjà observer nager d'une traite sur une distance de 1,5km !

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Un félin de caractère


Le chaus a beau avoir de faux airs de chat domestique, il n'en est pas un. Même habitué jeune à l'homme, il est généralement difficile à apprivoiser. Dans la nature, il doit faire face à de nombreux grands prédateurs pour lesquels il constitue une proie potentielle : crocodiles, ours, loups, mais aussi de grands félins comme le tigre ou la panthère. Une compétition existe aussi pour les proies entre le chaus et d'autres petits prédateurs tels le chacal doré ou le chat sauvage. Confronté à une menace, le chaus tentera d'impressionner son adversaire en produisant des vocalises semblables à des rugissements, et pourra même parfois attaquer. Une autre espèce du genre Felis, le chat à pieds noirs, est capable des mêmes performances vocales, impressionnantes pour un petit félin. Le miaulement du chaus est aussi nettement plus grave que celui du chat domestique.

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Taille


Le chaus est la plus grande des 4 espèces du genre Felis. Il fait parfois plus du triple du chat à pieds noirs, son plus proche parent et le plus petit des félins. Selon les régions, la taille du chaus varie de 76cm à 1m30 de long, dont 20 à 35 cm pour la queue relativement courte, et de 35 à 38 cm au garrot. Il pèse de 3 à 12 kg. Les mâles sont un peu plus grands que les femelles.

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Aux côtés des hommes


Le chaus est connu de l'homme depuis très longtemps. Il a même à une époque vécu dans nos foyers. On sait que le chaus était apprivoisé en ancienne Egypte, car on a retrouvé sa représentation sur les parois de certaines tombes, et des momies de petits félins ne pouvant être que des chaus, pas des chats domestiques. Si le chaus a été bien moins souvent apprivoisé que le chat ganté, qui est lui l'ancêtre de notre chat domestique, certains scientifiques ont proposé que des hybridations auraient pu avoir lieu à cette époque entre les deux espèces de petits félins apprivoisés en Egypte : le chaus et le chat ganté. Il est donc possible qu'un peu de sang de chaus coule dans les veines de nos félins de salon. Toutefois rien n'est prouvé. Seul le chausie, race hybride, est actuellement avec certitude un chat domestique ayant des chaus dans sa lignée.

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Plus en danger qu'on ne le croit


Le chaus n'est pas une priorité pour ceux qui veulent protéger les espèces. Il est classé comme " préoccupation mineure " par l'UICN et son classement en annexe 2 de la CITES en autorise un commerce contrôlé. Toutefois, dans certaines zones de son aire de répartition, le chaus se raréfie. En Jordanie, il devient rare en raison de l'expansion de l'agriculture et du braconnage. Il se raréfie en Afghanistan où il est considéré comme menacé. Seules de petites populations de chaus subsistent depuis les années 1960 dans les régions du Caucase et de la Caspienne. On n'en a même plus vu aucun dans le delta de la Volga depuis plus de 30 ans. En Asie du Sud-Est, où il était encore le chat le plus commun près des villages dans les années 1970, le chaus a également connu un important déclin. Depuis les années 1990, il est devenu rare. Il est même aujourd'hui classé en Thaïlande comme " en danger critique d'extinction ". Pour le chaus comme pour quasiment tous les félins, ce déclin trouve une même origine : le braconnage et la disparition de son habitat.

Chat des marais, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Commentaires (1)

1. ServalLil 13/12/2013

Il est trop beau et merci car grâce à vous j'ai des infos dessus

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×