$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Chat des sables

Hors une Wikimedia commons pour le chaton, Photos par votre webmastrice et ses co-administrateurs Gaëlle Denis et Nicolas Clément. Tous droits réservés

Le chat des sables

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Classification


Le chat des sables est une des 4 espèces du genre Felis, comprenant également le chaus, le chat à pieds noirs et le chat sauvage. Ce genre est un des plus anciens encore existant chez les félins. Le genre Felis s'est en effet distingué des genres proches, Otocolobus et Prionailurus, il y a 8 à 10 millions d'années. Le chat des sables est une des dernières espèces à avoir divergé. Son parent le plus proche est le chat sauvage. Le nom scientifique du chat des sables est Felis margarita. On distingue 6 sous-espèces :
- Felis margarita margarita : Afrique du Nord
- Felis margarita airensis : Niger
- Felis margarita harrisoni : Arabie
- Felis margarita meinertzhageni : Sahara
- Felis margarita thinobia : Est de la mer Caspienne
- Felis margarita scheffeli : Pakistan

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Le chat des déserts


Le chat des sables est un petit félin des extrêmes. Il vit dans l'habitat aride que constituent les déserts de sable, où la végétation est rare, et est capable de supporter des températures allant de -5 jusqu'à 52 °C ! Les grandes oreilles du chat des sables l'aident à évacuer la chaleur, et si la température se fait trop élevée, il se réfugiera dans un terrier. Le chat des sables sort surtout la nuit. La fourrure présente entre les orteils du chat des sables, assez inhabituelle chez les félins, le protège lorsqu'il marche sur le sable brûlant. Quand il a l'occasion de trouver de l'eau, le chat des sables n'hésite pas à boire, mais il est capable de survivre des mois en se contentant de l'humidité contenue dans ses proies. Comme la grande majorité des animaux des déserts, le chat des sables possède aussi une fourrure très pâle, couleur sable, bon camouflage dans ce milieu.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Cycle de vie


Une femelle chat des sables donne naissance à ses chatons en avril ou mai, après 59 à 66 jours de gestation. La portée compte de 2 à 4 petits, généralement 3. Les chatons sont plus foncés que les adultes et naissent tachetés. La plupart des motifs disparaîtront avec l'âge. La croissance est très rapide : à 5 mois, les jeunes chats des sables atteignent déjà les trois quarts de leur taille adulte. Vers 1 an ils sont totalement indépendants et ne tardent pas à atteindre la maturité sexuelle. Les femelles ont généralement 1 portée par an, mais dans certaines régions on en a observé ayant 2 portées durant la même année. La longévité du chat des sables est estimée à 8 à 10 ans à l'état sauvage. En captivité, il peut vivre jusqu'à 13 ans.

"Curious Sand Kitten" by Charles Barilleaux from Cincinnati, Ohio, United States of America - Curious Sand Kitten. Licensed under CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Curious_Sand_Kitten.jpg#/media/File:Curious_Sand_Kitten.jpg

 

En captivité


Le chat des sables n'est pas le petit félin le plus facile à maintenir en captivité. Cette espèce est très sensible aux infections respiratoires, qui constituent la première cause de mortalité des chats des sables captifs. Afin d'éviter ce genre de maladie, il est nécessaire de garder les chats des sables dans des enclos arides, à l'humidité et à la température stables. Même lorsque l'élevage est un succès, il peut s'avérer compliqué de garder les chatons en vie. Ainsi, sur les 228 chats des sables nés en 2007 dans les zoos du monde, 39%, soit plus d'un tiers, n'ont pas survécu à leur premier mois. La principale raison du décès de ces chatons est le manque de soins maternels par des chattes mères pour la première fois.
Toutefois, la population captive de chats des sables se maintient.
En France, 6 zoos hébergent des chats des sables, tous appartenant à la sous-espèce arabique : les zoos de Mulhouse, Amnéville, Pont-Scorff, Lyon, le Domaine des Fauves et le Parc des Félins.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Hybrides


Il a existé des hybrides de chat des sables. 6 chatons issus du croisement d'un chat des sables avec un chat domestique sont nés dans un zoo suisse en 1971. Ils présentaient un mélange des caractéristiques de leurs parents.

Couleur de sable


Les jeunes chats des sables sont plus foncés que leurs aînés. Ils naissent ornés de taches qui s'estompent avec l'âge. Le pelage du chat des sables adulte n'est toutefois pas de couleur uniforme. Le fond de la fourrure est fauve clair, couleur sable, avec le dessous plus clair, crème à blanc. Les yeux du chat des sables, jaunes à verts, sont cerclés de noirs. Des lignes brunes partent de chaque coin de l'oeil et le revers des larges oreilles est également brun. Les pattes présentent des rayures brunes à noires. La queue, plus ou moins annelé, possède toujours une extrémité noire. Le reste du corps, orné de motifs chez les chatons, peut devenir uni lorsque le chat des sables grandit mais il n'est pas rare qu'un adulte conserve des rayures plus ou moins nettes. Bien qu'il vive dans un milieu réputé chaud, le chat des sables possède une fourrure épaisse, avec des poils pouvant atteindre 5cm de longueur en hiver.
On ne recense pas de pelages atypiques chez le chat des sables.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Une vie dans le désert


Le chat des sables peut faire penser à un chat domestique. Il est d'une taille semblable, utilise les mêmes sons, et ne craint généralement pas les humains. Pourtant, il ne faut pas oublier qu'il s'agit là d'un petit félin adapté à un milieu extrême. Relativement peu d'animaux de sa taille survivent dans le désert.
On ne sait pas grand chose sur les habitudes du chat des sables. C'est un petit félin solitaire, chasseur nocturne de petits animaux. Il creuse vite, que ce soit pour s'abriter ou lorsqu'il chasse, ce qui lui a valu le surnom de " chat qui creuse ", donné par les Bédouins du Sahara. Il est aussi capable de parcourir 5 à 10 km dans une seule nuit à la recherche de proies.
Animal de petite taille, le chat des sables doit se méfier des prédateurs : loups, serpents, rapaces . . . et bien sûr hommes.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Le chasseur des dunes


Les proies sont rares dans le désert, aussi le chat des sables ne fait-il pas le difficile : rongeurs, lézards, serpents, oiseaux, insectes, pour lui tout est bon ! Toutefois, comme beaucoup de petits félins, ses proies favorites restent les rongeurs, principalement gerboise et gerbille Le chat des sables chasse d'abord à l'ouïe : ses larges oreilles lui permettent de détecter sa proie sous le sable. On l'a vu chasser la gerbille ainsi. Une fois la proie détectée, le chat creuse rapidement pour la déloger avant de la saisir entre ses crocs. Le chat des sables possède également un goût prononcé pour les serpents venimeux du désert. Il n'est pourtant pas immunisé contre leur venin. Entre la vipère et le félin c'est un concours de vélocité qui s'engage, dont le chat des sables s'en tire le plus souvent vainqueur. Assommé par les vifs coups de pattes du chat, le serpent est achevé par une morsure à la nuque et décapité afin d'être inoffensif.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Taille


Le chat des sables est un des plus petits félins. Il est le 2ème plus petit félin d'Afrique après le chat à pieds noirs, et le 3ème plus petit félin d'Asie après le chat rubigineux et le chat à tête plate. Son gabarit est assez proche de celui d'un chat domestique moyen. Le chat des sables mesure de 62 à 93 cm de long, dont 23 à 35 cm pour la queue, et fait de 24 à 30 cm au garrot. Il peut peser de 1,4 à 3,4 kg.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Un félin qui se porte plutôt bien


Les observations d'un chat des sables dans la nature sont peu fréquentes. Il peut y avoir deux explications à ce phénomène : soit le chat des sables est rare, soit il est très discret. Il y a sans doute un peu des deux. Le chat des sables n'est pas particulièrement menacé comparé à beaucoup de ses cousins félins. Paradoxalement, c'est un des rares non concerné par la disparition de son habitat : au contraire, le phénomène de désertification étend le territoire du chat des sables au fil des années. Assez peu mis en danger par l'homme, il ne le craint généralement pas. Toutefois, on a constaté dans certaines régions une baisse de population. La sous-espèce pakistanaise est classée en danger, et le chat des sables est éteint en Israël. Un programme de réintroduction a été tenté dans ce pays mais il a échoué, tous les animaux relâchés étant rapidement décédés. La chasse du chat des sables est illégale ou fortement contrôlée sur la majeure partie de son territoire, mais dans 6 des 28 pays de son aire de répartition ( Egypte, Mali, Maroc, Oman, Arabie-Saoudite et Emirats Arabes Unis ) il ne bénéfice d'aucune protection.

Chat des sables, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×