$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Chat de Geoffroy

Hors Wikimedia commons, Photos par votre webmastrice. Tous droits réservés

le chat de Geoffroy

 

Chat de Geoffroy, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Les chats d'Amérique du Sud


Le chat de Geoffroy ( Leopardus geoffroyi ) fait partie des 10 espèces de félins qu'on trouve en Amérique du Sud. La lignée ayant conduit au genre Leopardus, qui regroupe 7 espèces dont le chat de Geoffroy, est la première lignée de félins encore existante arrivée en Amérique du Sud, il y a 10 à 12 millions d'années, bientôt suivie de celles des genres Puma ( puma et jaguarondi ), et Panthera ( jaguar ). On regroupait auparavant le chat de Geoffroy avec ses 2 plus proches parents, le kodkod et le colocolo, dans le genre Oncifelis, mais ils sont aujourd'hui plutôt considérés comme appartenant au genre Leopardus, comme la majorité des autres petits félins d'Amérique du Sud. Les chats du genre Leopardus présentent une particularité génétique par rapport aux autres félins : alors que les autres félins possèdent 19 paires de chromosomes, les Leopardus n'en ont que 18.
On recense 5 sous-espèces de chat de Geoffroy, basées sur ces critères géographique. Cette classification date du XIXème siècle. Les sous-espèces :
- Leopardus geoffroyi geoffroyi : centre de l'Argentine
- Leopardus geoffroyi euxantha : Nord de l'Argentine, Est de la Bolivie
- Leopardus geoffroyi leucobapta : Patagonie
- Leopardus geoffroyi paraguae : Paraguay, Uruguay, Sud du Brésil, Nord de l'Argentine
- Leopardus geoffroyi salinarum : Nord-Ouest et centre de l'Argentine

 

Chat de Geoffroy, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

Cycle de vie


Chez le chat de Geoffroy, la plupart des naissances ont lieu en décembre et mai. 1 à 4 chatons, généralement 1 ou 2, voient le jour après une période de gestation de 72 à 78 jours. Leur croissance est rapide, bien qu'un peu plus lente que chez un chat domestique. Ils ouvrent les yeux entre 1 et 2 semaines et commencent à manger de la viande à 6 ou 7 semaines. Ils quittent leur mère vers 8 mois et partent à la recherche de leur propre territoire. Le chat de Geoffroy atteint sa maturité sexuelle à 18 mois pour les femelles et 2 ans pour les mâles. Une femelle a généralement une portée par an. La longévité du chat de Geoffroy est de 12 à 14 ans, mais on a connu quelques individus plus âgés. Le record est de 18 ans . . . et toujours en forme !

 

Bébé chat de Geoffroy de 1 mois, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

Fourrure sombre


Le pelage du chat de Geoffroy varie du gris au gris-fauve. Il est marqué de petites taches noires, qui se rejoignent sur la tête et les pattes pour former des raies, et la queue est annelée de noir. Menton, ventre et poitrail sont plus clairs, crème à blanc. Comme la majorité des félins, le chat de Geoffroy a aussi le revers des oreilles noir, avec une tache blanche au centre. Comme chez pas moins de 16 autres espèces de félins, on trouve également des chats de Geoffroy noirs, atteints d'une mutation récessive nommée mélanisme. Chez le chat de Geoffroy, le mélanisme semble courant aussi bien à l'état sauvage qu'en captivité. Dans certaines régions, près de la moitié des chats de Geoffroy peuvent être noirs.

 

Des avantages du mélanisme


Le mélanisme est une mutation ( généralement récessive, parfois dominante ) donnant une belle couleur noire. On connaît des cas de mélanisme chez pas moins de 18 des 36 espèces de félins. La moitié ! Chez certaines espèces, la mutation peut être sinon courante, du moins apparaître régulièrement. C'est le cas du chat de Geoffroy. Mais pourquoi cette couleur noire, qui n'avantage pas toujours ! Une hypothèse est lié au gène à l'origine de certaines formes de mélanisme ( car il en existe de nombreuses ). Selon cette théorie, la transformation que la mutation entraîne dans un des gènes du félin le rendrait plus résistant aux maladies. Plus qu'un camouflage efficace en milieu sombre ( forêts . . . ), la fourrure noire serait donc un avantage évolutif certain lié à l'immunité. Hypothèse à étudier, mais plutôt intéressante. Anecdote : le chat de Geoffroy le plus âgé connu est noir ! Cette femelle, nommée Nico, vit au sanctuaire Big Cat Rescue, en Floride, depuis 1994. Elle a fêté ses 18 ans en 2011, un record pour son espèce. Et elle est toujours en pleine forme !

Plus d'infos sur cette hypothèse concernant le mélanisme : http://www.messybeast.com/ genetics/mutant-bigcats2.h tml
 

"Leopardus geoffroyi-1" by Fábio Manfredini - http://www.flickr.com/photos/fabiomanfredini/6066644139/. Licensed under CC BY 2.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Leopardus_geoffroyi-1.jpg#/media/File:Leopardus_geoffroyi-1.jpg

 

Un petit chat


Le chat de Geoffroy peut bien être qualifié de petit félin. Alors que la plupart des petits félins sont tout de même plus gros que des chats domestiques ( d'à peine plus jusqu'au puma, 4ème plus grand félin ), le chat de Geoffroy fait à peu près la même taille que notre fauve de salon. Il mesure de 70cm à environ 1m de long, dont 25 à 35 cm pour la queue, et fait de 15 à 25 cm au garrot. Son poids se situe généralement entre 4 et 6 kg, mais on a vu des chats de Geoffroy de seulement 2kg, et à l'opposé de presque 8kg ! Les chats de Geoffroy du Sud de l'aire de répartition de l'espèce, vivant dans un milieu plus froid, sont un peu plus grands que ceux du Nord. Les mâles sont plus grands que les femelles.

 

Chat de Geoffroy, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

 

Le " chat pêcheur " d'Amérique


Le chat de Geoffroy est un prédateur nocturne et solitaire de petits animaux. A l'instar de beaucoup de petits félins, c'est un habile chasseur de rongeurs. Ceux-ci, avec les lièvres, insectes et petits lézards, constituent l'essentiel de son alimentation. Le chat de Geoffroy ne craint pas l'eau et il est aussi amateur de poissons et grenouilles. Son adresse à la pêche lui vaut d'être parfois surnommé " chat pêcheur ". Pour trouver sa ration quotidienne de proies, le chat de Geoffroy parcourt chaque nuit son territoire, d'une étendue de 2 à 6 km2 pour les femelles et jusqu'à 12 km2 pour les mâles.

 

Chat de Geoffroy, Spaycific'zoo - Tous droits réservés

 

Safari


Le chat de Geoffroy fait partie de ces petits félins dont l'hybridation avec le chat domestique a été tentée. Cette opération a pour objectif la création de races domestiques au " look sauvage ". La race créée à partir des hybrides chat de Geoffroy / chat domestique a été nommée safari et conserve beaucoup de l'apparence du chat de Geoffroy, les taches par exemple, avec quelques traits du chat domestique ( comme une queue plus longue que celle d'un chat de Geoffroy ). Les premiers rapports datent de 1979, mais il est dit dans ceux-ci que ces hybrides existent déjà depuis plusieurs décennies. La race a été difficile à développer pour plusieurs raisons. D'abord, bien que de taille semblable, chat de Geoffroy et chat domestique ont des différences dans leur biologie. La gestation du chat de Geoffroy est plus longue de 10 jours, et les chatons hybrides naissent souvent prématurés. Il est fréquent que leur mère, n'ayant pas de lait ou pas assez, ne puisse pas s'en occuper. Enfin, contrairement à la plupart des autres hybrides de chat domestique, la plupart des safaris de 1ère génération ont une chatte de Geoffroy pour mère et un chat domestique pour père, alors que d'ordinaire le petit félin sauvage est le père. Il n'est en effet pas rare qu'un mâle chat de Geoffroy auquel on présente une chatte domestique tente de la tuer . . .

 

Prédateur chassé


Le chat de Geoffroy n'est normalement pas une espèce fragile. Adaptable, on le rencontre du niveau de la mer jusqu'à plus de 3000 mètres d'altitude, des montagnes à la pampa et aux zones faiblement boisées. Il chasse une grande variété de petites proies et n'est que rarement la proie d'autres carnivores. Et pourtant . . . il a bien fallu une menace importante pour le classer à l'annexe I de la CITES ! Il fallait imposer un contrôle afin d'éviter le massacre. Car la fourrure du chat de Geoffroy fut très appréciée pour la confection de manteaux, ce qui valut au petit félin dans les années 1960 à 1980 d'être victime d'une chasse intensive. Ce commerce est aujourd'hui illégale presque partout où il vit. Mais braconnage et modification de son milieu par l'homme restent à prendre au sérieux, même si le chat de Geoffroy se porte sans doute mieux qu'il y a quelques décennies.

 

Chat de Geoffroy, Parc des Félins - Tous droits réservés

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×