$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Chat bai

Photos Wikimedia Commons

le chat bai

 

"Bay cat 1 Jim Sanderson-cropped" by Bay_cat_1_Jim_Sanderson.jpg: Jim Sandersonderivative work: Abujoy (talk) - Bay_cat_1_Jim_Sanderson.jpg. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bay_cat_1_Jim_Sanderson-cropped.jpg#/media/File:Bay_cat_1_Jim_Sanderson-cropped.jpg

 

Un adepte du mystère


Il faut se faire à l'évidence : du chat bai, ou chat de Bornéo, on ne sait quasiment rien. Les très rares spécimens étudiés ne suffisent pas à se faire une bonne idée de son existence, et son comportement reste dans l'ombre. Par exemple, on n'a jamais vu de bébé chat bai. Même chez l'autre plus mystérieux membre de la famille des félins, le chat des Andes, on a pu observer et même filmer des jeunes. La connaissance du chat des Andes progresse à grands pas. C'est autre chose pour le chat bai . . . Les observations sont rares. Découvert officiellement en 1874, entre cette date et 2004 ( soit 130 ans ), il n'a été vu qu'à seulement 12 reprises ! Jusque dans les années 1990, on n'a connu de lui que quelques peaux et crânes. Les premières photos d'un chat bai vivant ne datent que de 1998, et la première vidéo de 2009. Qui dit chat bai, dit mystère, dit inconnu. Même les autochtones de l'île de Bornéo, où vit ce félin, ne le reconnaissent généralement pas lorsqu'on leur montre des photos de chat bai.

Rares témoignages


12 observations en 130 ans . . . c'est si peu ! Le chat bai est longtemps resté pour les hommes un fantôme davantage qu'un félin en griffes et en crocs. Mais depuis les années 1990, on a pu en apprendre un peu plus sur lui, notamment grâce à quelques spécimens. Avant eux, on ne connaissait du chat bai que 8 peaux, un crâne, et de rares témoignages. Le premier spécimen est une femelle capturée accidentellement en 1992. Elle ne survit malheureusement pas longtemps. Les scientifiques examinent son corps, prélèvent des échantillons qui permettront une analyse génétique. Un deuxième est capturé en 1998 et sera rapidement relâché. Il aura permis d'avoir les premières photos d'un chat bai vivant. 2 chats bai sont capturés en 2000 et devaient être envoyés dans un zoo nord-américain, mais meurent durant le voyage. Une femelle, rescapée d'une tentative de trafic, est récupérée par un centre de réhabilitation de Bornéo, mais meurt en 2003 d'une pneumonie. En décembre 2003, une mâle et une femelle sont accidentellement capturés en chassant des faisans dans une volière. La femelle survit très peu de temps, mais le mâle a pu être étudié avant d'être relâché en 2005. A noter aussi que depuis le début des années 2000 des chats bais se font régulièrement prendre en photo par les pièges photographiques disséminés dans les forêts de Bornéo. Les images du chat bai sont toutefois rares. En 2008, les pièges photographiques n'en avaient prises que 32, contre plus de 1000 pour le chat léopard, plus de 300 pour la panthère nébuleuse de Bornéo et plus de 100 pour le pourtant très discret chat marbré.

 

"Chat Bai 1874" by Zoological Society of London - Proceedings of the general meetings for scientific business of the Zoological Society of London. Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Chat_Bai_1874.jpg#/media/File:Chat_Bai_1874.jpg

Un chat en manteau roux . . . ou pas !


Le chat bai tient son nom de la teinte de son pelage. Cette couleur brun-roux est nommée " bai ", en particulier chez certaines espèces comme le cheval. Et dans le cas présent, un petit félin. Il est vrai que la majorité des chats bais observés possédaient une fourrure rousse. Mais ce n'est pas la seule teinte de l'espèce. On a aussi recensé des chats bais de couleur grise, et sur certaines photos de pièges photographiques l'animal est d'une couleur intermédiaire, d'un roux-gris. Il est toutefois vrai que les roux semblent plus nombreux. Le chat bai figure ensuite parmi les quelques félins à posséder un pelage uni. Menton, poitrail et ventre sont plus clairs. Le dessous de la queue est blanc. Le revers des oreilles est plus sombre et le chat bai présente aussi quelques marquages plus foncés sur la tête.

 

Ce qu'on sait du chat bai


Le chat bai est un mystère sur quatre pattes. Toutefois, d'après les spécimens examinés, on a pu déduire quelques informations, en particulier sur ses caractéristiques physiques. On sait ainsi que le chat bai est un félin assez petit, d'une taille proche de celle du chat domestique. Il mesure de 85cm à un peu plus de 1 mètre de long environ. Cette taille comprend 35 à 43 cm pour sa longue queue. Le chat bai mesure approximativement 28 à 30 cm au garrot. Fin et léger, on estime qu'il pèse de 2 à 4 kg. La femelle de 1992 pesait 1,95kg.

 

Un comportement surtout hypothétique


La vérité est qu'on est certain de rien en ce qui concerne le comportement du chat bai. Il est probablement solitaire. On pense qu'il chasse rongeurs, insectes, singes et oiseaux, est charognard à ses heures et peut s'attaquer à des proies plus grosses que lui. On pense également qu'il chasse au sol. D'après les photos prises par des pièges photographiques à Bornéo, le chat bai, bien qu'il puisse être actif la nuit, est essentiellement diurne, avec un pic d'activité à l'aube. On l'a observé jusqu'à 900 mètres d'altitude, et il existe un témoignage, mais non confirmé, d'un chat bai à 1800 mètres sur le mont Kinabalu.

"Catopuma badia John Gray" by John Gray - William Jardine's The Natural History of The Feline. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Catopuma_badia_John_Gray.jpg#/media/File:Catopuma_badia_John_Gray.jpg

Une espèce ancienne


Déjà de part leur physique, on devine que chat bai et chat de Temminck sont 2 espèces proches. On a même un temps supposé que le chat bai pourrait être une sous-espèce de chat de Temminck, du fait que le chat de Temminck est présent à Sumatra et que cette île n'a été séparée de Bornéo, territoire du chat bai, qu'il n'y a que 10 000 à 15 000 ans. Ils ont un moment été tous 2 classés dans le genre Catopuma. Toutefois, la génétique a démontré que ces espèces étaient bien plus anciennes. Chat bai et chat de Temminck sont 2 proches parents du chat marbré. La lignée de ces 3 espèces, qui forment le genre Pardofelis, s'est distinguée des autres félins il y a près de 9,4 millions d'années. Chat de Temminck et chat bai se sont eux séparés il y a 4 millions d'années, bien avant que les îles de la Sonde ne deviennent un archipel. C'est à la fin de la dernière période glaciaire que le chat bai, Pardofelis badia, s'est retrouvé isolé sur l'île de Bornéo. Il ne compte pas de sous-espèces.

Inconnu et déjà en danger


Nos connaissances du chat bai se résument au final à peu de choses. Ce petit félin reste un mystère avant tout, un fantôme de la forêt. Mais on peut se demander : pourquoi le voit-on si peu ? L'hypothèse la plus probable est sa rareté. Non seulement doué d'une discrétion exemplaire, le chat bai est sans doute très rare, il faut se faire à l'évidence. On estime le nombre de chats bais à moins de 2500. La population déjà faible est par ailleurs probablement sur le déclin. La déforestation reste la principale menace. Il semblerait que le chat bai soit capable de survivre dans une forêt modifiée où l'on a effectué un abattage sélectif. Mais dans une plantation de palmiers à huile comme on en trouve de plus en plus, on n'a observé aucun de ces félins si secrets. Les routes et surtout le braconnages constituent également un danger non-négligeable. Victime de l'attrait suscité par sa discrétion et sa rareté, un chat bai peut se monnayer très cher sur le marché du trafic d'animaux. Le chat bai est légalement protégé sur toute l'île de Bornéo, mais aucun plan de sauvegarde de l'espèce n'a été réellement mis en place. Il est classé comme " en danger " par l'UICN et il est proposé de le passer de l'annexe 2 de la CITES à l'annexe 1, afin de définitivement interdire tout commerce de ce si rare petit félin.

"Bay cat 1 Jim Sanderson" by Jim Sanderson - work of Jim Sanderson. Licensed under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bay_cat_1_Jim_Sanderson.jpg#/media/File:Bay_cat_1_Jim_Sanderson.jpg

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site