$(document).ready(function(){ accordeong(); chargementmenu(); });

Chat à tête plate

Photos Wikimedia commons

Le chat à tête plate

« Flat-headed cat 1 Jim Sanderson » par Jim Sanderson — work of Jim Sanderson. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flat-headed_cat_1_Jim_Sanderson.JPG#/media/File:Flat-headed_cat_1_Jim_Sanderson.JPG

 

Classification


Le chat à tête plate est une des 4 espèces de petits félins du genre Prionailurus, endémique à l'Asie, qui comprend également le chat léopard, le chat rubigineux et le chat pêcheur. Ce genre est proche du genre Felis ( chat sauvage, chat des sables, chaus, chat à pieds noirs ) mais encore plus du genre Otocolobus ( manul ). Les genre Prionailurus et Otocolobus ont divergé il y a environ 5,19 millions d'années. Les premiers chats du genre Prionailurus étaient très proches du chat léopard actuel et les autres espèces ont évolué par la suite. Le nom scientifique du chat à tête plate est Prionailurus planiceps. C'est une des 4 espèces de félins chez lesquelles on ne distingue pas de sous-espèces.

 

Un félin secret


Le chat à tête plate est un animal rare et méconnu. Il serait peut être même presque aussi mal connu que le chat bai, le plus mystérieux des félins, si des spécimens captifs n'avaient pas existé ! La plupart des éléments en notre possession sur ce chat proviennent de l'observation d'individus en captivité. Son comportement à l'état sauvage est essentiellement basé sur des hypothèses. Des chercheurs ont dénombré une centaine d'observations depuis les années 1980. C'est le nombre d'observations du très discret chat marbré . . . rien qu'à Bornéo en 3 ans ! Sur cette grande île d'Asie du Sud-Est des pièges photographiques installés pour étudier les félins ont capturé entre 2007 et 2010 l'image du chat léopard plus de 1000 fois, la panthère nébuleuse plus de 300, le chat marbré un peu plus de 100, le chat bai 30, mais le chat à tête plate une fois seulement !

« Plionailurus planiceps cropped » par Plionailurus_planiceps.png: Andreas Wilting et al.derivative work: Toter Alter Mann (talk) — Plionailurus_planiceps.png. Sous licence CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plionailurus_planiceps_cropped.png#/media/File:Plionailurus_planiceps_cropped.png

 

Le chat qui aimait l'eau


Une étude menée sur le chat à tête plate a montré que plus de 70% des observations de ce petit félin avaient lieu à moins de 3km de l'eau. Il est le meilleur nageur de la famille des félins et cela se voit dans son physique. Le chat à tête plate a un corps taillé pour la nage. Il est petit et trapu, avec une queue courte. Ses pattes fines sont partiellement palmées pour mieux nager. Sa fourrure brun sombre, plus claire sur le dessous, qui vire au brun roux au niveau de la tête, laisse glisser l'eau. Ses petites oreilles placées bas empêchent l'eau de rentrer. On peut aussi noter que le chat à tête plate est un des quelques félins à avoir des griffes semi-rétractiles, qui ne rentrent pas complètement dans leur gaine, et ses dents sont particulièrement pointues. Le chat à tête plate n'hésite pas à plonger entièrement son corps dans l'eau et il semble habile à nager sous la surface. A un tel point que des pêcheurs peuvent parfois prendre un chat à tête plate dans leurs filets, avec les poissons que le félin poursuivait !

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2d/Flat-headed_cat_%28f._planiceps%29.JPG

 

Proies


Le chat à tête plate chasse la nuit ou au crépuscule. En habile nageur, se nourrit surtout de proies aquatiques. Les poissons sont ses principales proies. Il n'hésite pas à les poursuivre jusque sous l'eau. Une fois saisis entre les mâchoires aux dents acérées du chat à tête plate, étonnamment puissantes pour un si petit félin, le poisson est sorti de l'eau puis tué et dévoré. On a aussi observé des chats à tête plate chasser à l'occasion grenouilles, rats et petits oiseaux, on pense qu'il pêche aussi des crustacés, mais l'essentiel de son alimentation reste constitué de poisson. En captivité, les chats à tête plate ont tendance à laver leur nourriture dans l'eau avant de la manger, à la manière des ratons-laveurs. Ils manifestent également un intérêt nettement plus grand pour tout ce qui se trouve dans l'eau plutôt qu'au sec.

 

Cycle de vie


On a peu d'informations sur la reproduction du chat à tête plate. Trois portées sont recensées être nées en captivité, et de rares observations ont eu lieu dans la nature. Les jeunes naissent au terme d'une gestation d'environ 56 jours. Concernant l'époque des naissances, un chaton a été observé à l'état sauvage au mois de janvier. Le pelage des petits ressemble à celui des adultes, dans des tons plus gris toutefois. Ils acquièrent leur coloration brune définitive vers 1 an. Les portées sont peu nombreuses : des 3 connues en captivité, une comptait 2 chatons, les autres un seul. Des chats à tête plate captifs ont vécu jusqu'à 14 ans. L'espérance de vie à l'état sauvage est inconnue.

Taille


Le chat à tête plate est un des plus petits félins. Il est quatrième, juste derrière le chat rubigineux et le chat à tête plate, 1ers ex aeco, et le chat des sables, qui peut être à peine plus léger qu'un chat à tête plate. Le chat à tête plate peut mesurer de 53 à 65 cm de long environ, dont 13 à 15 cm pour la queue courte. Il fait une trentaine de centimètres au garrot et pèse de 1,5 à 2,5 kg.

 

Un alarmant déclin


On connaît le chat à tête plate surtout par des spécimens ayant vécu en captivité. Moins d'une dizaine vivent actuellement dans seulement 3 zoos, tous en Thaïlande ou Malaisie, pour un total de moins de 10 individus en captivité, insuffisant pour mettre en place un programme d'élevage.
Dans la nature, son mode de vie nocturne, sa petite taille et sa discrétion font du chat à tête plate un animal peu observé et donc méconnu. Il n'est pas plus pris par les pièges photographiques que le si discret chat bai...Ce qu'on a comprit toutefois ces dernières années, c'est que le chat à tête plate était sur le déclin. De tous les petits félins d'Asie, seul le chat bai est encore plus rare et mystérieux. Le braconnage est une menace sérieuse, mais pas la plus importante. Pire, la forêt est progressivement défrichée pour laisser place à des plantations de palmiers à huile où le chat à tête plate ne parvient pas à survivre. Enfin, animal des milieux aquatiques, il doit faire face à la pollution grandissante des milieux humides, l'assèchement des marais et rivières et la raréfaction des poissons dont il se nourrit, victimes de la pollution et de la surpêche.
On estime qu'il reste à peine 2500 chats à tête plate, avec aucune population ne dépassant 250 adultes.

« Plionailurus planiceps » par Andreas Wilting et al. — Andreas Wilting et al.: Modelling the Species Distribution of Flat-Headed Cats (Prionailurus planiceps), an Endangered South-East Asian Small Felid. In: PLoS ONE 5, Nr. 3, March 2010.. Sous licence CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Plionailurus_planiceps.png#/media/File:Plionailurus_planiceps.png

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×